Pourquoi vous devriez chercher à gagner plus d’argent même si vous n’êtes pas matérialiste

gagner plus d'argent

Imaginez un vieil homme avare dont la fin de vie approche. Pendant des années, il a ignoré ses amis et sa famille tellement il était préoccupé à toujours vouloir gagner plus d’argent. Mais, maintenant qu’il est vieux, il vit seul dans une maison vide. Il se maudit de ne pas avoir compris plus tôt ce qui était réellement important dans la vie. Personne ne veut finir comme lui : nous voulons bénéficier de l’amour de notre famille et de nos amis. N’est-ce pas?

Seules les personnes matérialistes se préoccupent de gagner plus d’argent. N’est-ce pas?

Mais attendez une minute? Cette vision de l’argent est-elle réellement correcte? Est-il vraiment la source de tous les maux?

Le fardeau de devoir gagner de l’argent pèse lourdement sur les épaules de ceux qui en sont démunis. La plupart d’entre nous ne va pas au travail par plaisir mais parce qu’ils ont besoin d’argent pour s’assurer que leurs familles aient un toit au dessus de leur têtes et de la nourriture dans leurs assiettes. Sans argent, pas non plus d’habits, de loisirs, de moyen de transport, pas de vie en somme! Ce n’est pas pour rien que nous passons une grande partie de notre vie à gagner de l’argent.

L’argent ne fait pas le bonheur me direz-vous. Je vous l’accorde, même si je pense qu’il le facilite très grandement. Mais faut-il pour autant prétendre l’inverse : l’argent rend malheureux? C’est assez difficile à défendre vous admettrez. Mais alors, avec toutes les raisons que l’on peut avoir de vouloir gagner plus d’argent, pourquoi associe-ton la volonté de devenir riche au matérialisme, à l’avidité et au replis sur soi ?

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Revue : L’art d’être égoïste

L'art d'être égoïste

Comment prendre sa vie en main et trouver son bonheur

C’est un euphémisme de dire que l’égoïsme a mauvaise presse. Pourtant, de manière purement étymologique, l’égoïsme désigne uniquement le fait de penser à soi. Rien donc de fondamentalement mauvais là dedans. Etre un égoïste c’est apprendre à refuser une situation qui ne nous convient pas au lieu de l’accepter simplement pour faire plaisir à notre entourage ou pour se conformer à la société et susciter l’admiration

Dans L’art d’être égoïste, Josef Kirschner, part de l’idée selon laquelle nous sommes tous égoïstes ! Mais peu d’entre nous sont prêts à l’admettre et à tirer le meilleur parti de cet état de fait. Derrière un titre volontairement provocateur, ce livre s’oppose donc à la pensée commune et nous invite à être délibérément égoïste. Le message délivré dans L’art d’être égoïste est clair et direct : « Celui qui n’est pas prêt à prendre sa vie en main et à défendre son bonheur bec et ongles n’aura jamais la moindre chance d’épanouissement personnel ».

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.