Comment savoir si vous êtes marié avec vos mauvaise habitudes ? Et comment vous séparer à l’amiable

êtes vous marrié à vos mauvaises habitudes

Nous avons tous des problèmes ou des mauvaises habitudes dont nous souhaitons nous débarrasser. Mais comment nous séparer de nos habitudes quand elles font partie intégrante de notre vie ? Quand elles sont devenues une partie de nous-même ?

 

Vous avez surement déjà subi une rupture amoureuse. Ou, tout du moins, vous avez déjà perdu un ami. Comme moi, vous vous êtes sans doute parfois accroché à certaines relations qui ne vous convenaient pas pour éviter les affres d’une rupture. Ou peut-être même avez-vous rompu pour vous remettre ensemble quelques jours plus tard. Mais, au final, vous vous êtes rendu compte que, aussi difficile qu’elle soit, la rupture était la seule solution possible, la seule qui pourrait vous éviter d’être malheureux.

Mais vous êtes-vous déjà dit qu’il en allait de même pour vos mauvaises habitudes?

Voici quelques signes qui indiquent que vous êtes mariés avec vos habitudes et quelques conseils pour vous permettre de larguer celles-ci lorsque la relation ne vous convient plus :

 

1. Votre relation vous définit : vous vous identifiez à vos mauvaises habitudes

Nos habitudes sont en quelque sorte notre seconde moitié. Nous nous identifions souvent à elles de la même manière que nous nous identifions trop souvent à notre travail, à notre statut social et familial, voire à notre compte en banque. Et, si cela ne pose pas de réel problème dans le cas d’une habitude positive (faire du sport), c’est malheureusement tout aussi vrai en ce qui concerne les habitudes négatives (fumer).

Généralement, les racines de cette identification sont profondément ancrées en nous. Si vous fumez, vous ne vous identifiez pas seulement aux autres fumeurs, vous vous identifiez aussi à tout ce que l’on associe habituellement au fait de fumer. Peut-être que associez-vous par exemple fumer à détente et relaxation, ou pensez-vous que fumer vous rend cool …

Le problème, c’est qu’il va être extrêmement difficile, voire impossible, de vous débarrasser de vos mauvaises habitudes tant que vous penserez que celles-ci vous définissent en tant que personne. Tant que vous penserez que vous ne seriez plus la même personne si vous arrêtiez de fumer, il y a peu de chances que vous y parveniez.

Dans Fight Club, Tyler Durden nous donne une leçon : « Vous n’êtes pas votre travail. Vous n’êtes pas votre compte en banque. Vous n’êtes pas la voiture que vous conduisez ». On pourrait ajouter à cela : Vous n’êtes pas vos mauvaises habitudes.

Pour vous débarrasser de vos mauvaises habitudes, il faut que vous arrêtiez de vous identifier à elles. Ce que vous faites ne vous définit pas : vos habitudes ne sont que des reliques d’un ancien mode de pensée auquel vous n’adhérez plus. Ce sont vos principes qui définissent votre personnalité. Et ces principes, c’est vous qui les choisissez librement et personne d’autre. Mettre fin à une mauvaise habitude, ce n’est pas détruire une partie de vous-même. Votre identité ne dépend pas de cette habitude.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.