Les contenus payants sur internet : le futur des blogs?

Dollars !
Creative Commons License photo credit: pfala

Comme chacun le sait internet est une mise inépuisable d’information gratuite. Il est possible, de nos jours, de trouver de l’information sur tout ce qui est imaginable : de « faire soi-même sa vidange » à « apprendre à manger avec des baguettes » en pensant par « comment créer son entreprise » …
Mais voilà, là où le bas blesse, c’est qu’il devient justement de plus en plus difficile de distinguer l’information pertinente de celle qui n’apporte pas de réelle valeur ajoutée.

On peut donc se demander si les lecteurs ne seraient pas prêts à payer pour une information unique et de qualité ?

C’est en tout cas le pari que semblent se lancer certains journaux face à la difficulté de rentabiliser leurs éditions internet par le seul biais de la publicité. Parmi les plus célèbres, on peut citer notamment le Wall Street Journal aux Etats-Unis et le journal les Echos en Europe. Dans les initiatives plus récentes, l’émission « Arrêt sur image » a, elle aussi, fait le pari du net payant après avoir été supprimée de la programmation de France 5, et le magnat de la presse australien Rupert Murdoch vient d’annoncer vouloir rendre payantes les versions internet de ses journaux tels que le Times ou le Sun.
La principale raison citée derrière toutes ces initiatives est la quasi-impossibilité de se financer par le modèle actuel faisant uniquement recours à la publicité.

Il semblerait que rendre leur contenu en ligne payant soit une évolution possible, voire même nécessaire, pour la presse écrite. Mais qu’en est-il pour les blogs ?

On peut logiquement penser que s’il est difficile pour les géants de la presse de se financer sans rendre leur contenu payant, il en va de même pour des blogs à la taille bien souvent modeste.
Voyons donc quelles sont les stratégies les plus couramment employées pour monétiser un blog.

Les principales stratégies de monétisation d’un blog

De plus en plus de bloggers estiment que tout travail mérite salaire et espèrent toucher un minimum de rémunération pour leur blog.
Les objectifs diffèrent grandement suivant les blogs puisque certains auteurs souhaitent simplement être en mesure de couvrir les frais liés à l’hébergement et à la maintenance de leur site tandis que d’autres nourrissent l’espoir d’avoir, un jour, des revenus suffisants pour pouvoir vivre de leur passion.

Quel que soit l’objectif recherché on peut recenser quelques grandes stratégies de monétisation :
? La rémunération au clic sur des annonces publicitaires ou des liens tels que ceux proposés par Google Adsense par exemple.
? L’affichage de bannières publicitaires.
? Le partenariat avec une marque qui sponsorise le blog.
? L’écriture d’article sponsorisés ventant les mérites d’un certain produit en échange d’une rémunération.
? Les publi-rédactionnels : Articles rédigés par l’annonceur et que le blogger peut insèrer dans son blog en échange d’une rémunération.
? Les programmes d’affiliation : Où le blogger perçoit une commission pour chaque achat effectué sur un site marchant par un internaute provenant de son site.

Comme vous pouvez le constater, le point commun entre les modèles présentés est qu’ils proposent tous au blogger de rentabiliser son blog en faisant de la publicité pour le contenu d’autres éditeurs. Au-delà du fait que les sommes gagnées par ces méthodes sont souvent dérisoires, cela pose de nombreux problèmes :

? Tout d’abord, le blogger est dépendant des régies publicitaires. Par exemple, en ce qui concerne le développement personnel, il existe peu d’annonceurs et beaucoup de blogs sur le sujet, il est donc difficile de monétiser son blog par le biais de la publicité.

? Cela peut créer une certaine pollution visuelle : afin d’augmenter ses revenus, le blogger est souvent tenté de multiplier les liens et d’augmenter la taille de ses bannières publicitaires dans l’espoir d’augmenter le nombre de clics sur ceux-ci

? Cela peut nuire à l’impartialité du blog : Personnellement, et je ne pense pas être le seul, si je lis beaucoup de blogs, c’est parce que je pense qu’il s’agit d’une source d’information indépendante et impartiale. Parce que les bloggers écrivent avant tout par passion, j’estime qu’ils présentent souvent une information moins biaisée que certains médias de masse. Cependant, je pense que les articles rémunérés pour vanter les mérites de certains produits (les articles sponsorisés et les publi-rédactionnels) peuvent constituer un danger et une menace pour cette impartialité s’ils ne sont pas utilisés à bon escient.
A un degré moindre, je pense que même les programmes d’affiliation peuvent s’avérer dangereux si certains bloggers, par appât du gain, sont prêts à promouvoir des produits qu’ils n’aiment pas ou n’ont jamais testé.

C’est pourquoi, selon moi, une initiative plus marginale mérite notre attention : il s’agit de monétiser notre contenu lui-même (et non celui des autres).

3 pistes pour monétiser le contenu de son blog lui-même

Voyons donc quelles sont les possibilités qui s’offrent à l’auteur d’un blog pour monétiser son propre contenu:

? On peut tout d’abord imaginer, à l’instar de certains sites de presse cités au début de cet article, que le blogger rende l’accès à la totalité de son contenu payant.
En effet, pourrait-on penser, si ses articles détiennent une véritable valeur ajoutée pourquoi ne pas rendre leur accès payant au lieu de les laisser se banaliser et perdre leur valeur ?

Le problème est que cela rentre en conflit avec le principe fondateur d’internet qui est le libre accès à l’information. De ce fait, les lecteurs se détourneraient certainement du blog pour aller vers des ressources similaires mais gratuites, à moins que ce blog soit de qualité exceptionnelle et propose des informations réellement uniques.
En outre, cela empêcherait le blog d’être référencé correctement dans les moteurs de recherche puisque seules les personnes payant y auraient accès. Donc, à moins de déjà disposer d’une forte notoriété, cela rend cette démarche impossible pour un blog.

? En revanche, on peut envisager un blog ayant seulement une partie du contenu payante.
En effet, il est possible d’écrire, en complément à son blog, quelques articles plus poussée et exhaustifs sur des sujets de fond et de rendre l’accès à ceux-ci payant. Il peut s’agir, par exemple, d’une synthèse des meilleurs articles écrits sur le blog . Cela peut aussi être une présentation reprenant les meilleurs écrits suivant une construction plus logique et moins chronologique que celle du blog.
C’est, du reste, ce qui se développe de plus en plus aux Etats-Unis avec les eBooks que les lecteurs payent pour télécharger.
Il s’agit, selon moi, d’une solution intéressante : Elle n’empêche pas les lecteurs ne souhaitant pas payer de continuer à lire le blog gratuitement tandis qu’elle offre la publicité aux lecteurs qui le souhaitent de consulter une information plus hiérarchisée et sans publicité.

? Une autre solution, étonnamment peu répandue, consiste à proposer un abonnement optionnel au lecteur.
Ainsi, on peut proposer au lecteur de souscrire, moyennant quelques euros, à un abonnement de soutien au blog, à l’image de ce qui se fait parfois pour la presse écrite : Pour quelques euros, le lecteur se voit offrir la possibilité de soutenir le développement d’un blog qu’il apprécie. Le blogger peut, en échange, désactiver toute publicité pour les personnes ayant souscrit à l’abonnement.
L’intérêt est que cet abonnement est simplement optionnel et permet donc aux personnes ne souhaitant pas payer de continuer à bénéficier du même service.

Je pense que cette solution offre un bon compromis entre souhait légitime du blogger de monétiser le temps passé à écrire des articles et libre accès à l’information. En outre, adopter un tel système pourrait permettre de pouvoir prévoir à l’avance les revenus que va générer le blog pour une période donnée. Par contre, je pense que c’est quelque chose qui ne peut s’adresser qu’aux blogs relativement reconnus et dont le contenu puisse justifier les quelques euros que représente un abonnement. Pour les autres, le risque de ternir leur image serait plus grand.

En tout cas, je dois d’ailleurs avouer que je serais curieux de voir ce que cela donnerait si un blog influent proposait un tel abonnement (il n’y en aucun pour le moment à ma connaissance).

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Est-il réellement possible de rendre payant une partie du contenu d’un blog si celui-ci est de qualité ? Ou internet doit-il absolument, quoi qu’il en soit, rester 100% gratuit ?

Je suis curieux d’avoir votre avis sur ce sujet qui diffère deceux abordés habituellement dans ce blog

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

16 réflexions au sujet de « Les contenus payants sur internet : le futur des blogs? »

  1. Hello,

    Merci pour ton article

    Selon moi les deux principales sources de monétisation pour les blogueurs sont l’affiliation – à condition de faire des reviews honnêtes des produits – et créer ses propres produits pour les vendre sur son blog. Dans ce dernier cas l’idéal me semble en effet l’ebook ;) .

  2. Hello Olivier :-)
    Merci pour ton commentaire.

    Oui, je pense aussi que ce sont des stratégies plus viables que se contenter de campagnes publicitaires rémunérées au clic ou à l’affichage.

    Pourtant bizarement, lorsque j’ai fait mes recherches pour ce article je suis tombé sur le sondage suivant qui propose de voter pour la meilleure solution pour monétiser son blog: http://www.lejournaldublog.com/sondage-solution-monetiser-blog/

    L’écriture d’un ebook n’est même pas proposée dans la liste des réponses possibles et seulement 6% des personnes ont répondu l’affiliation (8 votes/137 seulement en incluant le mien)

  3. Il aurait peut-être, pour avoir un véritable sondage, fallu différencier (comme tu le fait) les 2 modes de monétisation (pub ou contenu).
    Pour la monétisation du contenu, je penche aussi pour l’ebook (Best-of des articles?). Mais les blog en vus actuellement n’ont pas de réel contenu à vendre, ils ne leurs restent donc que la publicité.

  4. Pour ce que j’en sais, il s’agit toujours de combiner plusieurs méthodes et jamais d’un seul moyen (seulement affiliation, seulement ebook…) en particulier sur le marché françophone dont l’auditoire est plus restreint que le marché anglophone.

  5. Guillaume, les résultats du sondage montrent selon moi que les blogueurs Français ne comprennent absolument rien au business model des blogs et à la manière de les rentabiliser de manière efficace. Peut-être parce qu’ils ne parcourent pas assez la blogosphère anglo-saxonne ? Cette cécité est un mystère pour moi…

  6. Article bien rédigé. Les solutions sont en effet multiples, mais beaucoup mettent la charrue avant les boeufs : ce qu’il faut avant tout, c’est du contenu, pas de la publicité, celle-ci ne doit prendre de l’importance que par la suite…
    Je trouve la première solution peu envisageable, la deuxième me semble un bon compromis, et la troisième est intéressante mais je me demande si elle séduirait réellement un grand nombre de lecteurs.

  7. Merci pour vos commentaires.

    Olivier, c’est vrai que cela me semblait surprenant. Ceci dit, comme le dit flagglinoge dans son cmmentaire, beaucup de blogs en vue n’ont pas de réel contenu à vendre. Donc ceci explique peut-être cela : il est certainement beaucoup plus difficile de faire de l’affiliation ou de publier un ebook si son blog parle uniquement d’actualité que s’il parle de business ou de développement personnel par exemple.

    Nandoo, moi aussi je me suis vraiment curieux de voir ce que la 3éme solution donnerait. Après comme je le dis dans l’article, je pense qu’il faut vraiment être un blog très influent pour que cela puisse intéresser suffisamment de lecteurs.

  8. Un article sans langue de bois, j’aime bien!
    La réalité est là, oui. Je pense qu’un blog, en plus d’apporter du contenu, véhicule un état d’esprit bien à lui qui peut plaire à une minorité.
    Par exemple, prenons un blog où il y a envirron 200 visites par jour. Peut-être que 90% aime le contenu sans pour autant « adorer » l’état d’esprit qui se dégage derrière le blog. Les 10% restant, quand à eux, aime suivre l’évolution de l’auteur car ils s’identifient à lui. Et dans ce cas, ton idée de version propre (sans pub) du blog en échange de quelques euros, devient une idée trés valable.
    Le tout est que nos blogs soient personalisés à notre image au risque parfois de ne pas plaire à tous.

  9. Article intéressant, merci.

    Je serais tenté d’y répondre par une question, le blog n’est-il pas plutôt un outil de promotion d’autres activités qu’une fin en soi ?

    Dans les solutions, il n’y a guère que l’affiliation qui trouve grâce à mes yeux. Mais, il faut une réelle valeur ajoutée amenée par le blogueur. Exemple lorsqu’il recommande un bouquin sur Amazon.
    Les pubs comme tes annonces google juste sous ton titre te rapporte sans doute des € mais pour moi, cela ternit un peu l’image (petite pollution visuelle).

    Je ne crois pas au modèle payant pour les articles parce que l’offre est telle que du gratuit de qualité existera toujours. Donc pourquoi payer ?

    Quant aux e-books, pourquoi pas ? Mais pour que l’internaute accepte de payer il faut s’assurer qu’il ne soit dispo gratuitement ailleurs (piratage) que son contenu soit en rapport avec ce que recherche l’internaute.
    Quand je regarde un ebook, c’est la curiosité qui m’attire et je ne suis pas prêt à payer dans l’incertitude. Il faudrait alors un système de recommandation. Mais dès que la notoriété arrivera, le piratage s’amplifiera.

  10. Salut Guillaume,

    Je suis un nouveau lecteur de ton blog et je voulais juste te remercier au passage pour les bonnes infos que tu partage.

    Tu as un nouveau lecteur fidèle sur tes rss.

    Bonne continuation

  11. Salut et merci pour vos commentaires.

    @Vansnick : Je suis globalement d’accord avec toi. Et je pense que l’affiliation est une méthode de monétisation très intéressante, si tant est que le blogger recommande honnêtement des produits qui améneront une valuer ajoutée à son lectorat.
    Cela dit, pour les e-books, je ne pense que le piratage soit un problème en soi. En effet, j’immagine si un e-book devient tellement populaire qu’il est piraté, cela signifie que l’on a pas trop de soucis à se faire au niveau de l’argent.
    Pour un système de notation, je ne pense pas que ce soit trop difficile de mettre en place un système similaire à celui d’Amazon sur son blog

    @ Matthieu : Merci pour le compliment et de rien pour le partage d’infos, c’est un plaisir d’écrire avant tout :-)
    Je suis ravi de te compter parmi les lecteurs fidèles de mon fil RSS

    A bientôt

  12. Merci pour cet article.

    Je comprends qu’il ai autant de succès, car le sujet nous intérresse et ton développement est juste.

    Concernant mon avis il se rapporche très fortement de l’une de tes pistes : monétiser notre expertise.

    Ici notre blog deient le vecteur de communication de cet expertise (comprednre, démontrer au prospect potentiel, la plus value que vous allez lui apporter)

    Partant de cela c’est le développement de produits ou de services liés à la thématique du blog qui sont le plus prometteur.

    Cela prend évidement plus de temps, mais peu rapporter bien plus si votre lectorat s’identifie à vous (une des clés des blogs à succès) et vous considère comme hautement qualifé (d’où la nécéssité de développer un blog « expert »)

    Les autres sources de revenus sont intérressantes et à utiliser pour diversifier les revenus, notemment la méthode du don/soutient mais avec parcimonie.

    Le meilleur conseil reste d’observer les bloggers pro aux états unis!

  13. Merci Yann pour ce commentaire intéressant.

    Je partage entièrement ton point de vue (comme le montre l’article du reste).
    Je pense également qu’il est très intéressant d’observer les bloggers américains : les états-unis ont quelques années d’avance sur nous sur le sujet, donc cela peut nous aider à deviner comment devrait évoluer le blogging en France.
    Avec quelques limites cependant :
    _ Tout d’abord, le développement personnel est beaucoup plus développé aux Etats-Unis qu’en France, ce qui signifie qu’il y a beaucoup plus de produits et de servies à recommander là-bas.
    _ Le rapport à l’argent est également différent : aux Etats-Unis il est normal de vouloir monétiser un site internet ou un blog tndis qu’en France c’est presque un sujet tabou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>