Le personal MBA : un MBA sans bouger de chez soi pour quelques centaines d’euros

Le personal MBA

Vous souhaitez augmenter vos connaissances dans les domaines du commerce et du management ?

Que votre objectif soit d’obtenir un meilleur poste au sein de votre entreprise ou, au contraire de lancer votre propre business, la possibilité la plus évidente s’offrant à vous est obtenir un MBA.

Le MBA (Master of Business Administration), c’est un diplôme ayant initialement été créé aux Etats-Unis. Il est considéré de par le monde comme le diplôme offrant le plus haut niveau d’études supérieures dans le domaine de la gestion des affaires : stratégie, marketing, finances, ressources humaines et management.
Il s’agit d’un diplôme payant au niveau salaire si l’on en croit cet article.

Cependant, cette solution n’est pas adaptée à tout le monde.

En effet, le MBA est sans aucun doute la formation la plus chère qui existe puisque son coût varie entre 10000 et 30000 € en France et peut même atteindre plus de 100000 $ en ce qui concerne les plus prestigieuses universités américaines. Participer à un programme MBA va donc souvent impliquer un endettement sur plusieurs années.
En outre, il va généralement falloir compter entre 2 et 3 ans de dur labeur, et donc un manque à gagner d’autant plus important si l’on considère qu’on ne sera pas en mesure de travailler pendant ce temps.
Enfin, la sélection pour un MBA se fait en général à bac +5, et seuls les meilleurs candidats sont retenus. Cela exclu, par exemple, toutes les personnes souhaitant acquérir des connaissances avec pour objectif de lancer leur entreprise mais n’ayant pas un tel cursus universitaire derrière eux.
Pourtant, créer son entreprise n’est pas quelque chose qui est réservé uniquement aux personnes ayant 5 ans d’études ou plus, bien au contraire.

Une alternative intéressante à cela est le Personal MBA que j’ai découvert il y a déjà quelques mois.

Qu’est-ce que le Personal MBA ?

« Tu as dépensé $150,000 pour une formation que tu aurais pu avoir pour un dollar cinquante en charges de retard à la bibliothèque municipale. » – Matt Damon dans Good Will Hunting.

Le Personal MBA est un concept séduisant qui a été lancé par Josh Kaufman.
L’idée proposée par celui-ci est simple : acquérir l’essentiel du savoir distillé dans les MBA par la lecture d’une sélection des meilleurs ouvrages couvrant les domaines qui y sont enseignés.
De cette façon, puisque ces livres coûtent en moyenne seulement 20 euros, vous pouvez économiser plusieurs dizaines de milliers d’euros de dettes. De plus, vous pourrez continuer à travailler, et donc à toucher votre salaire tout en avançant votre carrière. Le retour sur investissement devrait donc être très important.

Personnellement, j’ai constaté durant mes études, que j’ai souvent plus appris en lisant des ouvrages de référence sur les sujets enseignés que durant les cours eux-mêmes. Je suis convaincu, par exemple, que la lecture d’un ouvrage tel que Stratégie Océan Bleu (qui fait d’ailleurs partie de la liste du Personal MBA) peut remplacer avantageusement la plupart des cours de stratégie dispensés dans les écoles de commerce.
Je ne peux donc qu’adhérer avec l’idée que l’on peut en apprendre tout autant, et même certainement plus, en lisant ces ouvrages qu’en effectuant un MBA classique dans une école de commerce.

L’écueil du Personal MBA est, bien entendu, que cela ne permettra pas autant de rencontre et de « réseautage social » qu’un MBA classique. Mais j’imagine que le fait de pouvoir conserver son emploi durant le laps de temps nécessaire à la lecture des ouvrages permet de compenser cela en nous offrant la possibilité d’accroître notre réseau professionnel. Et surtout, cela permet de mettre directement en application dans la vie réelle les principes étudiés.

A qui s’adresse le Personal MBA ?

A priori, à tout le monde, puisqu’il s’agit de livres que vous pouvez lire chez vous à votre propre rythme. Il n’y a donc pas de niveau minimal d’études à avoir pour pouvoir aborder le Personal MBA.

Cependant, il faut savoir que le Personal MBA n’est pas reconnu comme un diplôme classique. Si votre objectif est uniquement de vous servir de votre diplôme comme d’un sésame pour booster votre carrière en décrochant un nouveau job, il vaut donc mieux passer par un MBA traditionnel dont la valeur est reconnue par les recruteurs (et qui vous permettra d’agrandir votre réseau).

Si, en revanche, vous êtes un manager dans une entreprise dans laquelle vous comptez rester et que vous souhaitez améliorer vos compétences, vous aurez plutôt intérêt à suivre le programme du Personal MBA. De cette manière, vous pourrez appliquer ce que vous aurez lu directement à votre travail.

De même, si vous êtes un entrepreneur, ou du moins si vous souhaitez acquérir des connaissances dans le but de le devenir, le Personal MBA est parfaitement adapté. En effet, on ne va généralement pas vous demander votre diplôme lorsque vous voudrez lancer votre entreprise. Accumuler les connaissances nécessaires au succès de votre entreprise est donc ce qui importe et non pas avoir un joli diplôme à encadrer sur le mur de votre salle à manger.

Enfin, il faut aussi préciser que la majorité de ces livres existent uniquement en version anglophone. Une compréhension de l’anglais écrit sera donc un plus pour s’attaquer au Personal MBA. Cela dit, le problème aurait été le même avec un MBA classique et rien ne vous empêche de voir cela non pas comme un problème, mais comme une opportunité d’améliorer votre anglais et donc d’accroître d’autant plus vos compétences.

De plus, avec 21 livres traduits en français parmi les 95, vous avez de quoi vous occuper  et acquérir de solides bases en business même si vous êtes totalement réfractaire à l’anglais

Quelle est la liste des livres du Personal MBA ?

Voici les 95 livres de l’édition 2009 du Personal MBA, ainsi que leur équivalent en français s’il existe, et un lien vers ma revue si j’en ai fait une (j’éditerais dans le futur ce billet lorsque je lirais de nouveaux livres faisant partie du Personal MBA). Il sont classés suivant 23 catégories différentes. Comme c’est déjà le cas pour mes revues, un clic sur le nom de livre vous dirigera vers sa page Amazon (J’ai sélectionné pour vous les prix les moins chers parmi ceux proposés par Amazon pour chacun de ces livres).

Note : Vous pouvez visiter la boutique Amazon Sameliorer.com où j’ai rassemblé les livres chroniqués dans ce blog et l’ensemble des ouvrages du Personal MBA afin de vous faire gagner du temps

1. Productivité & Efficacité
?Strengths Finder 2.0 de Tom Rath
Equivalent en français : Découvrez vos points forts de Marcus Buckingham

?The Power of Less de Leo Babauta

?Getting Things Done de David Allen
En français : S’organiser pour Réussir

?The 80/20 Principle de Richard Koch
En français : Le Principe 80/20

?10 Days to Faster Reading de Abby Marks-Beale
Equivalent en français : Méthode de Lecture rapide de François Richaudeau

?Bit Literacy de Mark Hurst

?The Power Of Full Engagement de Jim Loehr & Tony Schwartz
En français : Le pouvoir de l’engagement total

2. L’esprit humain

? Brain Rules de John Medina

? Driven de Paul Lawrence and Nitin Nohria

? Sources of Power: How People Make Decisions de Gary Klein

? Influence: The Psychology of Persuasion de Robert B. Cialdini
En français : Influence et Manipulation

? Deep Survival de Laurence Gonzales

3. La communication
?How to Win Friends and Influence People de Dale Carnegie
En français : Comment se faire des amis

?Crucial Conversations: Tools for Talking When Stakes Are High de Kerry Patterson

?On Writing Well de William Zinsser

?Presentation Zen de Garr Reynolds
En français : Présentation zen

? Made to Stick de Chip et Dan Heath
En français : Ces idées qui collent – pourquoi certaines idées survivent quand d’autres meurent?

4. La prise de décisions

?Smart Choices de John S. Hammond

?The Path of Least Resistance de Robert Fritz

?Thinking in Systems de Donella Meadows

?Learning from the Future de Liam Fahey & Robert Randall

?Ethics for the Real World de Ronald Howard & Clinton Korve

5. Créativité & Innovation

?The Creative Habit de Twyla Tharp

?The Myths of Innovation de Scott Berkun

?Innovation And Entrepreneurship de Peter Drucker

6.Management de projets

?Making Things Happen de Scott Berkun

?Results Without Authority de Tom Kendrick

7. Identification d’opportunités

?The New Business Road Test de John Mullins

?How to Make Millions With Your Ideas de Dan Kennedy

8. Entrepreneuriat

?Bankable Business Plans d’Edward Rogoff

?The Art Of The Start de Guy Kawasaki
En français : L’art de se lancer : Le guide tout terrain pour tout entrepreneur

?Ready, Fire, Aim de Michael Masterson

?The Knack de Norm Brodsky & Bo Burlingham

9. Création de valeur & Design

? Getting Real : Ebook gratuit de 37signals
En français (traduction en cours) : Getting Real en français

?Product Design and Development de Karl Ulrich et Steven Eppinger

?The Design of Everyday Things de Donald Norman

?Universal Principles of Design de William Lidwell, Kritina Holden, et Jill Butler

10. Marketing

?All Marketers Are Liars de Seth Godin
En français : Tous les marketeurs sont des menteurs

?Permission Marketing de Seth Godin
En français : Permission marketing

?Getting Everything You Can Out of All You’Ve Got de Jay Abraham

?Citizen Marketers de Ben McConnell & Jackie Huba

?The Copywriter’s Handbook de Robert Bly


11. Vente
?The Ultimate Sales Machine de Chet Holmes

?Spin Selling de Neil Rackham

?The Sales Bible de Jeffrey Gitomer

12. Négociation

?Bargaining for Advantage de G. Richard Shell

?3-d Negotiation de David A. Lax et James K. Sebenius

?The 4-Hour Workweek de Timothy Ferris
En français : La semaine de 4 heures
Ma revue de ce livre : La semaine de 4 heures

?I Will Teach You To Be Rich de Ramit Sethi

13.Création de valeur

?Indispensable de Joe Calloway

?GOAL de Eliyahu Goldratt
En français : Le but : Un processus de progrès permanent

?Lean Thinking de James Womack et Daniel Jones
En français : Système Lean

14. Management

?The Unwritten Laws of Business de W.J. King

?First, Break All The Rules de Marcus Buckingham & Curt Coffman

?12: The Elements of Great Managing de Rodd Wagner & James Harter

?Growing Great Employees d’Erika Andersen

?45 effective ways for hiring smart de Pierre Mornell
En français: 45 méthodes efficaces pour recruter avec discernement

?The Essential Drucker de Peter F. Drucker
En français : Devenez manager ! : L’essentiel de Drucker

15. Leadership

?Total Leadership: Be a Better Leader, Have a Richer Life de Stewart Friedman

?Tribes de Seth Godin

?What Got You Here Won’t Get You There de Marshall Goldsmith

?The New Leader’s 100-day Action Plan de George Bradt

?The Halo Effect de Phil Rosenzweig
En français : Les mirages du management

?Judgment de Noel Tichy & Warren Bennis

16.Finance et comptabilité

?Accounting Made Simple: Accounting Explained in 100 Pages or Less de Mike Piper

?Essentials of Accounting de Robert N. Anthony et Leslie K. Breitner

?The McGraw-Hill 36 Hour Course in Finance de Robert Cooke

?How to Read a Financial Report: Wringing Vital Signs Out of the Numbers de John A. Tracy

17. Analyse

?Turning Numbers into Knowledge: Mastering the Art of Problem Solving de Jonathan Koomey

?Marketing Metrics: 50+ Metrics Every Executive Should Master de Paul Farris

?Web Analytics: An Hour a Day de Avinash Kaushik

?Show Me The Numbers: Designing Tables And Graphs To Enlighten de Stephen Few

18. Statistiques

?How to Lie With Statistics de Darrell Huff

?Principles of Statistics de M.G. Bulmer

19. Compétences pour l’entreprise

?The Effective Executive de Peter Drucker
En français : Peter F. Drucker. L’Efficacité, objectif n 1 des cadres

?The Simplicity Survival Handbook de Bill Jansen

?Cut to the Chase de Stuart Levine

20. Stratégie d’entreprise

?Purpose: The Starting Point of Great Companies de Nikos Mourkogiannis

?Competitive Strategy de Michael Porter
Equivalent en français : L’avantage concurrentiel

?Blue Ocean Strategy de W. Chan Kim et Renée Mauborgne
En français : Stratégie Océan Bleu
Note : J’ai eu l’occasion de découvrir il y a déjà quelques années et je vous le recommande fortement si le domaine de la stratégie d’entreprise et de produit vous intéresse. J’en ferais la revue dans ce blog dès que possible

?Green to Gold de Daniel Esty & Andrew Winston

21. Consulting

?Getting Started in Consulting d’Alan Weiss

?Secrets of Consulting de Gerald M. Weinberg

22. Finances personnelles

?Your Money or Your Life de Joel Dominguez & Vicki Robin

?The Millionaire Next Door de Thomas Stanley & William Danko

?The Bogleheads’ Guide to Investing de John C. Bogle et Taylor Larimore

?Fail-Safe Investing de Harry Browne

?Work Less, Live More: The Way to Semi-Retirement de Bob Clyatt

?It’s Not About the Money de Brent Kessel

23. Développement personnel

?Personal Development for Smart People de Steve Pavlina

?Re-create Your Life de Morty Lefkoe

?Changing for Good de James O. Prochaska

?Lead the Field d’Earl Nightingale

?The Art of Exceptional Living de Jim Rohn
En français : Strategies de Prospérité-

Mes conseils à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure du Personal MBA

Je vous conseillerais, bien évidemment, de commencer par la catégorie productivité et efficacité. Je dis bien évidemment tout simplement parce que vous vous apprêtez à lire des dizaines de livre, ce qui représente un  travail considérable : il vous sera donc très utile d’être aussi efficace que possible pour mener à bien ce défi.

Ensuite, vous pouvez tout simplement choisir la catégorie qui correspond aux points que vous souhaitez améliorer ou qui vous plait le plus. Je vous recommande de vous concentrez sur une seule catégorie à la fois et non d’alterner lectures de différentes catégories. La simple et bonne raison à cela est que cela va vous permettra de ne pas vous disperser et de rester concentré.

Je recommanderais également de ne pas hésiter à prendre votre temps et à faire des pauses dans votre lecture. Vous pouvez, par exemple, faire une pause entre deux ouvrages de manière à avoir le temps de mettre en pratique ce que vous venez de lire. Sans cela, toutes ces lectures risquent de ne pas être aussi profitables qu’elles pourraient l’être. Rappelez-vous que réfléchir sans agir est tout aussi stupide qu’agir sans réfléchir.

En outre, cela semble aller de soi, mais je rappelle néanmoins que ce Personal MBA est avant tout là pour nous fournir des idées de lecture. Vous pouvez donc adopter cette liste aux contraintes de votre emploi du temps et aux savoirs que vous souhaitez déployer. De la même manière, il existe de nombreux livres fantastiques tels que Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, qui ne figurent pas dans cette liste, il ne faut donc pas pour autant que vous les évitiez.

Personnellement, je compte lire pas mal de ces ouvrages qui me semblent intéressants. Je suis ainsi notamment intéressé par les livres des catégories « Productivité et efficacité, « Entrepreneuriat » et « Développement personnel ». Cependant, j’ai aussi plusieurs livres sur ma table de chevet qui ne font pas partie de cette liste et je compte bien les lire également.

Je ne pense donc pas lire tous les livres de cette sélection. D’autant que certains ne correspondent pas à mes objectifs et que je souhaite m’accorder suffisamment de temps entre deux lectures pour pouvoir mettre en application ce que j’ai lu.

En tout cas, comme je n’ai pour l’instant lu que deux livres de cette liste, je dois dire que je ne suis pas prêt de manquer de lecture. d’ailleurs, étant donné que je lis trop lentement à mon goût, je pense que je vais commencer par 10 Days to Faster Reading

Et vous? Connaissiez-vous le Personal MBA?
Avez-vous déjà tenté l’expérience? envisagez-vous de le faire?
N’hésitez pas à partager vos expériences ici.


Note : pour avoir un aperçu de l’ensemble des livres et films que j’ai revus sur ce site, vous pouvez consulter la page Livres de Sameliorer.com

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

25 réflexions au sujet de « Le personal MBA : un MBA sans bouger de chez soi pour quelques centaines d’euros »

  1. Merci Guillaume de parler de cette initiative très intéressante. J’aime vraiment le côté « sélection » de livres dans cette jungle où le rythme des publications s’accélère chaque année.

  2. Ping : Personal MBA, qui se lance ?

  3. J’entends beaucoup parler de Personal MBA, j’ai déjà acheté un livre mais je trouve que ça serait bien qu’on puisse le faire en groupe, se créer une petite communauté pour se motiver …

  4. Salut Michael.
    Oui, je suis tout à fait d’accord avec toi, le côté sélection des meilleurs ouvrages parmi une multitude d’autres qui ne le sont pas forcément autant est ce qui fait
    la force de ce personal MBA.
    Je pense qu’il y a en effet beaucoup de livres de développement personnel qui n’ont pas de vraie valeur ajoutée.
    D’ailleurs, j’avais acheté mes premiers livres de développement personnel il y a quelques années directement à ma librairie locale, sans faire une recherche sur internet afin d’en avoir des revues et j’en avais été très déçu. Depuis, je fais toujours le tour des blogs pour voir les revues avant d’acheter un livre : les livres que je choisi ainsi sont beaucoup plus intéressant.

    @ Alexiane : En effet, je pense qu’il n’y a rien de tel que se créer une communauté pour l’émulation. J’ai fait une recherche rapide sur Google et je suis tombé sur cela :
    http://pmbacommunity.com/group/paris
    Apparemment il s’agirait de la communauté française du PMBA.
    Merci pour ton commentaire.

  5. J’aime beaucoup et je pensais m’ouvrir un blog sur ce sujet. Le soucis: pour moi il est inutile de lire si tu ne peux pas mettre en pratique. la méthodologie à appliquer n’est pas encore assez claire pour moi. J’ai déjà lu « Fast Reading » et je n’ai rien appliqué. Du coup … l’utilité est limitée.

    Merci pour l’article.

  6. Bonjour Guillaume !
    Très intéressant l’article sur le personal MBA. On peut utiliser cette méthode pour presque tout d’ailleurs… si on n’a pas vraiment besoin du diplôme mais plutôt des connaissances… C’est assez facile de trouver le contenu d’un cours intéressant sur internet. Pour la pratique, c’est parfois un peu plus difficile même sous forme de bénévolat. Mais on y arrive…
    Bonne continuation !

  7. Guillaume : Merci pour ce liens, hélas les rencontres sont à Paris et je réside à Marseille. D’ailleurs s’il y a des marseillais qui lisent ce blog, je serais intéressée pour monter le même projet sur Marseille.

  8. Merci pour vos commentaires.

    @ Vivien : Oui, ce que tu dis est vrai. D’ailleurs je m’étais fait la même réflexion au début. Mais quand tu y réfléchis, il en va de même pour les études traditionnelles : mis à part quelques projets et stages, on étudie uniquement de manière théroqie, dans une salle de classe.
    Au moins, avec le PMBA, on peut parfois avoir la possibilité de mettre cela en application directement dans son travail.
    De plus, si tu prends un livre comme La semaine de 4 heures, il peut être mis en application immédiatement, quelle que soit ta situation professionnelle.

    @ Hélène : Oui en effet, c’est le principe de l’auto-éducation. J’ai l’impression que c’est de plus en plus à la mode. Personnellement je suis très heureux de constater cette tendance car j’aime beaucoup apprendre et je trouverais dommage de ne plus jamais ouvrir un livre sous prétexte que je suis sorti des « bancs de l’école ».
    Pour l’anecdote, j’ai d’ailleurs lu récemment, que le père de Bill Gates avait déclaré dans une interview, que, selon lui, la principale qualité de son fils était de n’avoir jamais cessé d’apprendre, continuellement, tous les jours de sa vie.

  9. Bonjour Guillaume

    J’ai découvert ton blogue il y a quelques semaines (au moment d’arrêter de fumer j’ai recommencé l’activité physique).

    Bravo! J’adore vraiment les sujets que tu abordes, cela me rejoint sur plusieurs aspects.

    J’ai depuis plusieurs années le projet de faire un MBA. Et cet article me met sur une piste forte intéressante. Au plaisir d’échanger avec vous et des personnes du Canada.

  10. Salut Stéphane. Merci beaucoup pour ton commentaire et pour tes compliments.
    Je suis ravi de te compter parmi mes lecteurs.

    Félicitations pour avoir arrêté de fumer. Je suis passé par là l’an dernier, donc je sais ce que cela représente (j’en avais d’ailleurs parlé dans mes tous premiers articles). Pour moi cela avait d’ailleurs été le début d’une succession d’améliorations dans ma vie. J’espère qu’il en sera de même pour toi.

    Je compte d’ailleurs publier ce mois-ci un article donnant des conseils pour les personnes souhaitant arrêter de fumer (edit 5.01.2010: vous pouvez maintenant consulter monarticle comprenant mes astuces pour arrêter de fumer). Il faut juste que je trouve par où commencer.

    A bientôt

  11. C’est toujours sympa de trouver un article sur le PMBA. J’ai pour ma part decouvert ce programme il y a 3 an. J’ai lu une grande partie des livres (la liste est d’ailleurs mise a jour regulierement), et j’ai pu y trouver pas mal d’information qui s’avere etre fortes utiles.
    Le grand bemol du PMBA c’est que vous ne pourrez pas le faire valoir pour quoi que ce soit et tout specialement en France. Le sacrosaint diplome, sans lequel rien n’est possible en France. On preferera confier des responsabilites a un autiste sortie d’une grande ecole qu’un autodidacte avec de reelles capacites.
    Malgre tout la lecture des ouvrages proposes par le PMBA ne peut etre qu’un plus pour vous booster, et ce quel que soit votre formation. Pour ma part, je suis ingenieur de formation, et le PMBA m’a permis de toucher du doigts le cote business. Et malheureusement, afin de pouvoir pretendre a change de job, il a fallu me resoudre a obtenir un diplome… Je suis en train de terminer un Master 2 en Administration des Entreprises et le PMBA m’a permis d’aborder ce retour aux etudes de facons sereines.

  12. Salut Mathieu pour ton commentaire et ton retour sur le personal MBA. Je suis content que l’article t’ai plu.

    Je trouve que tu en as bien illustré les avantages et les inconvénients de ce concept

    Je me rappelle avoir lu il y a quelques temps que la France était l’un des pays au monde où l’on accorde le plus d’importance au diplôme obtenu. C’est l’un des seuls ou, même après 20 ans de carrière, le prestige de l’école dans laquelle on a suivi nos études est toujours un facteur différentiant.

    En tout cas, c’est vrai que certains ouvrages du Personal MBA sont vraiment utiles pour toucher du doigt le côté business comme tu dis. Je pense par exemple à des livres comme Stratégie Océan Bleu

  13. Merci Guillaume pour cet article vraiment passionnant.

    Mais là, j’ai envie de dire ohlalala lalala ohlalala.

    Le principe de passer un diplôme c’est pas justement d’avoir un diplôme ?
    Si on n’a pas besoin d’avoir ce diplôme c’est sûr qu’autant ne pas le passer. Mais bon quand on a dit ça on a pas inventé le fil à couper la biscotte.

    Y a du vécu là derrière ?

    • Roberto,
      Le but, lorsque l’on passe un diplôme, c’est aussi d’acquérir des connaissances.
      Et là, en l’occurence, on parle d’un diplôme particulier. En l’occurence le MBA que beaucoup de personnes passent avec pour objectif de monter leur entreprise. Et dans ce cas là, seules les connaissances sont importantes (pas d’employeur qui va demander à voir nos diplômes). Donc c’est pour cela que le Personal MBA peut être intéressant.
      Même si l’on n’est pas un entrepreneur, c’est une excellente liste de lecture car ces ouvrages sont tous des références dans leur domaine.

  14. Ping : Article Le Personal Mba | Articles

  15. Ping : Travail à domicile : Pourquoi je n’ai pas attendu « la pagaille » et Hortefeux pour rester chez moi | Atelier-Du-Net.fr

  16. Ping : Entreprendre seul : 10 clés pour réussir | Atelier-Du-Net.fr

  17. Ping : Entreprendre seul : 10 clés pour réussir

  18. Ping : Travail à domicile : Pourquoi je n’ai pas attendu « la pagaille » et Hortefeux pour rester chez moi

  19. Ping : La sélection hebdomadaire de Proactive Activity n°8Proactive Activity

  20. Bonjour,

    Certes il est certain qu’une lecture approfondie de livres couvrant l’ensemble des sciences de gestion abordé lors d’un MBA ne peut être que bénéfique, toutefois :

    La finalité d’un MBA ne se réduit pas qu’a l’acquisition de méthodes, outils et de connaissances pluridisciplinaires.
    C’est avant tout un catalyseur permettant de conceptualiser et de verticaliser une expérience.
    Pour ce faire, l’interaction au sein d’un groupe constitué de personnes aux parcours, responsabilités et cultures (l’ouverture internationale est l’un des paramètres clef du MBA) permet de donner un sens à cet apport de connaissances et d’expérience passée.
    Sans bien entendu oublier la constitution et l’intégration au sein d’un réseau..
    Tout ceci ne peut se résumer à une lecture, même si oui, cela est toujours bénéfique.

  21. Bonjour Guillaume

    Bravo pour ton article très détaillé sur le Personal MBA.
    Je dois dire qu’il m’a bien aiguillé lors de mes 1eres demarches !
    Le PMBA c’est tout neuf pour moi (http://mon-personal-mba.fr/) et j’ai une très forte motivation pour faire avancer et surtout partager cette démarche.
    Où en es-tu de tes lectures à ce jour ?
    Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>