La valeur du temps

La valeur du temps
Creative Commons License photo credit: Bossanostra

J’ai été très occupé ces derniers, ce qui explique que je n’ai pas posté de nouvel article depuis Dimanche dernier.
Je m’excuse donc auprès de tous ceux qui attendaient avec importance mon prochain article. Cette semaine a été quelque peu chargée pour moi et je pense recommencer à poster plus régulièrement dès la semaine prochaine.

Un nouveau produit est en train d’être mis sur le marché à mon travail, ce qui signifie que nous devons nous former dans un temps relativement court. La charge de travail s’en trouve donc accrue.

En plus de cela, je fais partie, depuis environ 2 mois (j’ai commencé en même temps que ce blog), d’un club Toastmaster et j’avais, cette semaine, mon premier discours public.
Pour ceux qui ne connaitraient pas Toastmaster, il s’agit d’une association à but non lucratif dont l’objectif est d’aider les membres à améliorer leurs capacités de communication et de leadership en les encourageant à prendre la parole en public. Cette association est assez peu connue en France alors qu’elle l’est beaucoup dans les pays anglophones tels que l’Irlande où j’habite. Elle compte d’ailleurs plus de 200 000 membres dans le monde. Aux Etats-Unis, de nombreux clubs Toastmaster sont même directement rattachés à une entreprise et constituent un moyen pour celle-ci d’améliorer les capacités de communication de ses employés.
J’ai décidé de rejoindre ce club avec pour objectif d’améliorer mes capacités de communication ainsi que mon accent en anglais (puisqu’il s’agit d’un club anglophone). Mon discours de Mercredi dernier m’a valu de nombreux compliments, j’en déduis donc que les premiers progrès se font dores et déjà sentir, ce qui n’est, bien sûr, pas pour me déplaire. La préparation de ce discours a bien occupé la première partie de ma semaine mais c’était donc du temps utilisé à bon escient.

D’autre part, je continue toujours faire du sport tous les jours comme je l’avais déjà évoqué. Cela dit, j’ai quand même pris la décision de consacrer un maximum de 45 minutes à ma session quotidienne afin d’optimiser mon utilisation du temps.

Enfin, je lis actuellement le livre de Tim Ferris La semaine de 4 heures. Ou plutôt je le relis pour être plus exact, mon ayant découvert ce livre par l’intermédiaire d’Alban il y a déjà près de deux ans. C’est d’ailleurs l’une des lectures qui a contribué, avec le site de Steve Pavlina, à faire naître chez moi un intérêt et une passion pour le développement personnel.
J’espère terminer la lecture de ce livre rapidement afin de pouvoir ensuite en publier une revue sur ce site. D’autant plus que d’autres livres qui semblent eux aussi très intéressants m’attendent sur ma table de chevet, tels que S’organiser pour Réussir : Getting Things Done (méthode GTD) de David Allen, Progresser à pas de géant
d’Anthony Robbins et La lecture rapide de Tony Buzan.

Etre aussi occupé m’aide à réaliser la valeur du temps. Je me rends compte à quel point ce temps est précieux et à quel point il est important que je sache éliminer toutes les activités et tâches qui ne me rapprochent pas de mes objectifs. Mais cela ne signifie pas pour autant que je doive négliger les personnes autour de moi qui sont ce qu’il y a de plus important.
Je pense que savoir trouver cet équilibre et cette balance dans notre vie est indispensable afin de réaliser nos rêves et d’avoir la vie que l’on souhaite.
Les périodes où l’on est le plus occupé nous aident, paradoxalement, à trouver cet équilibre et à apprendre à ne pas accorder à une tâche plus de temps que nécessaire. Lorsque l’on a beaucoup de temps, ou que l’on pense en avoir, il est souvent trop facile de ne pas consacrer toute notre attention aux tâches que l’on est en train d’accomplir et de ne pas être aussi efficace que possible.

Je me rends réellement compte en ce moment que notre temps est ce que l’on a de plus précieux et qu’il ne faut donc, sous aucun prétexte le gaspiller.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

5 réflexions au sujet de « La valeur du temps »

  1. Je me retrouve dans cet article, car je partage les challenges que tu y décris.
    Réussir à être constant sur ses projets personnels, consacrer suffisamment de temps à nos proches et concilier cela la vie professionnelle (qui prend beaucoup de temps), ça demande de pouvoir tirer le meilleur parti de chaque moment.

    Finalement c’est une bonne chose car on apprend à décider consciemment de la manière dont on vit chaque instant. Ça ne veut pas forcément dire qu’on ne peut pas se détendre, mais plutôt que si on prend un moment pour se détendre, c’est parce qu’on l’a choisi.
    De même, quand on travaille sur une tâche, on apprend à ne faire que ça, et pas autre chose.

    Je pense que ce n’est pas un hasard que ce challenge se pose à ceux qui veulent « prendre leur vie en main », parce que pouvoir décider de la manière dont on passe son moment présent est une bonne première étape pour pouvoir décider de la manière dont on passe sa vie entière. (ça semble logique, si n’arrive pas à gérer les petits instants on aura du mal à gérer sa vie en général.)

    Tout ça pour dire que réaliser la valeur du temps comme tu le décris, ça permet d’être plus efficace, mais aussi d’être plus conscient, et plus responsable de ses actions.

    Maintenant plus facile à dire qu’à faire mais j’apprécie le challenge.

    D’ailleurs, je suis tombé sur un article sympa de zenhabits :
    http://zenhabits.net/2007/05/how-i-work-2-jobs-blog-and-still-find-time-for-my-wife-and-6-kids/
    qui date de l’époque ou l’auteur n’était pas un bloggueur professionnel et où il cumulait 2 jobs en plus de son blog. C’est une situation qui ressemble à celle que tu décris dans l’article, et pour lui, ça a fini par payer : http://zenhabits.net/2008/01/so-i-quit-my-day-job-holy-cow-i-took-the-plunge/

    ;)

    • jag kör ocksÃ¥ med mycket dialog i syfte att tälja karaktär.Som en kniv. Det är lätt att i ett senare skede av redigering stryka sÃ¥nt som man vill dölja, an efter att karaktären fattat kropp och blivit tydlig. För jag tror ocksÃ¥ att det är precis som du säger. Det som karaktären vill dölja är det intressanta.

  2. Merci pour ton commentaire Alban.
    En effet, je pense que les moments de détente doivent être prévus et doivent faire partie de notre emploi du temps comme le reste.
    C’est sympa de voir que l’on a les mêmes challenges :-)

    Merci pour les liens aussi, je n’avais pas encore lu ces articles là sur zenhabits :-)

  3. Ping : Coaching vitalité & espoir | Coaching Systeme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>