La nomophobie : l’intoxication des téléphones portables

Le téléphone portable a pris une place conséquente dans notre société, au point d’être à l’origine d’un mal nouveau : la nomophobie. De plus en plus de personnes sont touchées par cette étrange maladie, causée par  la peur panique d’être séparé de son mobile.

Addiction aux Smartphones

Envoyer des quantités de SMS, téléphoner en illimité, envoyer des mails, surfer sur les réseaux sociaux, réserver ses billets de train… L’arrivée des Smartphones a complètement changé les modes de communication. La multiplication des forfaits et les nombreuses possibilités qu’offrent  les téléphones mobiles ont rendu « addicts » une grande partie de la population. On appelle cette dépendance la nomophobie pour no mobile phobia. En 2008, une société britannique a sondé un millier d’utilisateurs : 66 % admettaient être très angoissés à l’idée de perdre leur portable, dont  76 % étaient des jeunes entre 18 et 24 ans. Parmi les personnes interrogées, 40 % avouaient même posséder deux mobiles !

Des répercussions psychologiques

Aussi étrange que cela puisse paraître, la nomophobie a des répercussions sur l’organisme. Panique, respiration difficile, nausées, tremblements, ou encore accélération du rythme cardiaque, touchent  ces utilisateurs dépendants. Ils regardent leur portable plus de cent fois par jour, soit pratiquement toutes les six minutes. Un geste mécanique qui se répète lors des phases d’attente, d’ennui, de malaise… Pour la plupart des nomophobes, cette peur tient du fait que leur téléphone contient toute leur vie : contacts, photos, calendrier, etc. Pour poser, une bonne fois pour toutes, son portable, ces personnes doivent prendre conscience de leur état de dépendance et, éventuellement, faire appel à un thérapeute. Ensuite, c’est à eux d’accepter d’être absents et de ne pas pouvoir répondre dans la minute. Même si le Smartphone donne l’impression d’être connecté au monde entier, en réalité il vous déconnecte de vous-même. Alors place à l’inattendu et la spontanéité !

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>