La Méthode Feldenkrais

La Méthode Feldenkrais : pour qui, pour quoi ?

La Méthode Feldenkrais est un concept assimilé à de l’auto-éducation sur les mouvements, dans le but de développer la mobilité du corps. Destinée au départ aux personnes souffrant de douleurs, elle séduit aujourd’hui également les sportifs, les danseurs, les musiciens, les comédiens ainsi que toutes les personnes soucieuses de mieux exploiter leur corps. Sa pratique permet en effet, d’améliorer la flexibilité, la mobilité, d’obtenir une meilleure perception sensorielle, de réduire la douleur et l’inconfort d’un souci neuromusculaire et d’augmenter l’efficacité des mouvements.

Les origines

Son créateur, le physicien ukrainien Moshe Feldenkrais, rencontre au début du XXème siècle le fondateur du Judo, Jigoro Kano, qui l’entraine dans le monde des arts martiaux. Rapidement ceinture noire, il participe à la création du Jiu-jitsu club de France, future fédération française de judo. Durant la seconde guerre mondiale, il rejoint les services secrets de la marine britannique où il finit par être blessé sérieusement au genou. Refusant la chirurgie, il développe une méthode pour se déplacer sans douleur, qu’il finit par enseigner et diffuser, par la formation de nouveaux praticiens. Initiée uniquement, au départ, en Israël et en Californie, il faudra attendre les années 80 pour qu’elle arrive sur le continent européen.

Déroulement d’une séance

Décédé en 1984 à tel-Aviv, Moshe Feldenkrais laisse derrière lui, une méthode qui s’apparente à de la gymnastique d’un point de vue extérieur, mais dont le but n’est pas de reproduire mécaniquement un mouvement, mais d’en appréhender chaque étape dans les différentes parties du corps et y clarifier ses orientations dans l’espace. L’application concrète peut être collective ou individuelle. Lors d’une séance à plusieurs, les exercices sont réalisés librement, sans efforts, dans le seul objectif de se faire plaisir et retrouver de la souplesse et des capacités. Dans une séance individuelle, le praticien est davantage présent : il guide, sans pour autant interférer, à travers de nouveaux mouvements et d’utilisation de son corps. L’intérêt dans les deux cas est d’inviter les élèves à prendre conscience si un comportement est synonyme d’inconfort ou au contraire, de confort.
Aujourd’hui, les praticiens préfèrent parler d’une méthode de « développement corps-esprit » plutôt que d’employer l’expression de « thérapie manuelle ».

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Une réflexion au sujet de « La Méthode Feldenkrais »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>