La gestion des émotions

Les émotions positives : la joie, le désir et l’amour

L’étendue des émotions est vaste, mais chacune possède une histoire propre à l’individu et qui mérite d’être écoutée. Schématiquement, les « émotions positives » sont dominées par trois expressions : la joie, le désir et l’amour. Mais en fonction de votre éducation et de votre vécu, il vous sera plus ou moins facile d’accueillir ces sentiments. La joie, par exemple, grand moment de plénitude et de bien être, peut être naturelle et spontanée chez une personne, et censurée, voire réprimée pour d’autres. Le désir – ou l’expression même de la vie pour Sigmund Freud – prend lui, trois formes (le désir, en tant que besoin physiologique, le désir sexuel et le désir intellectuel), qu’il convient de bien  identifier pour pouvoir les accueillir positivement, sans les juger. Enfin, l’amour est une émotion plus complexe, qui  fait naître une multitude de sentiments, relevant, soit de la dimension sexuelle, soit de la dimension humaine.

Les sentiments négatifs : la peur, la tristesse, la haine et la culpabilité

A ces émotions positives, on peut opposer les sentiments négatifs que sont principalement la peur, la tristesse, la haine et la culpabilité. Leur écoute est d’autant plus importante qu’elle contribue à se rapprocher de soi. Par exemple, la peur n’est jamais anodine, elle traduit un danger, qu’il soit issu de notre histoire collective ou personnelle.  La tristesse, si elle n’est pas exprimée, peut se transformer en mal être, terrain fertile pour l’agressivité et la colère.

Prendre du recul par rapport à ses émotions

La gestion de ses émotions passe, avant toute chose, par leur verbalisation, l’expression des perceptions et ressentis, pour installer une certaine distance avec elles. Ce recul est d’autant plus nécessaire qu’il facilite la prise de conscience et permet de s’imprégner pleinement de la situation – bonne ou mauvaise. Pour effectuer ce travail, le contexte est important : l’endroit doit être calme, empli de sérénité, et l’interlocuteur, disponible et à l’écoute. Le processus se poursuit par le mécanisme de « libre association » des mots, une description des images qui traversent l’esprit, des souvenirs, des ressentis, pour remonter, peu à peu, aux origines du sentiment étudié.

Les émotions sont vitales, des témoins de la vie, mais elles ne doivent pas, seules, dicter les comportements. La peur qui fait perdre ses moyens pendant un examen est un exemple de la mauvaise maîtrise de ses émotions. A l’image d’un animal sauvage, les émotions doivent être domptées et apprivoisées progressivement par une meilleure écoute de soi et une mise en perspective.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

2 réflexions au sujet de « La gestion des émotions »

  1. Ping : La gestion des émotions | Vision'air

  2. les sentiments positives : la joie, la fidélité ,l’amour, l’amitié, le désir, le plaisir,l’honnêteté,la sincérité, décrochez-job.fr,la sincérité, l’épanouissement,le bien-être, la solidarité,….

    QUI EN A D’ AUTRES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>