La Chromothérapie

La chromothérapie en quelques mots

Médecine douce destinée à soulager ou apaiser certains maux, la chromothérapie – ou chromathérapie – repose sur l’influence des couleurs sur l’état physique, psychique et émotionnel de l’homme. Connue depuis la nuit des temps, cette technique était notamment utilisée par les civilisations grecques et égyptiennes pour construire leurs temples. De même, en Asie, la chromothérapie s’intègre à part entière dans la médecine ayurvédique : les couleurs jouant un rôle essentiel sur la circulation harmonieuse du Chi, l’énergie vitale. En Occident, plusieurs études ont été menées au début du vingtième siècle, afin d’évaluer les répercussions des couleurs sur l’être humain.

Chromothérapie et chakras

Le cercle chromatique utilisé en chromothérapie possède douze couleurs, chacune associée à une partie de l’organisme. Toutefois, sept d’entre elles correspondent également aux sept chakras principaux, vecteurs de l’énergie dans le corps. Relié au septième chakra, le violet est la couleur de la purification et de l’apaisement. L’indigo est la couleur du sixième chakra, alors que le bleu est la couleur du cinquième chakra (gorge), et est recommandé dans les cas de stress, de migraines ou de troubles de sommeil. Associé au chakra du cœur, le vert est la couleur de la sérénité et de l’harmonie. Source d’énergie, le jaune est relié au chakra du plexus solaire, et la couleur orange est quant à elle synonyme de dynamisme et d’énergie. Enfin, associé au premier chakra, le rouge est la couleur de la vitalité et de la force mentale.

Pratiquer la chromothérapie

Même si elle peut être réalisée par une thérapeute, la chromothérapie est une discipline qui peut également être pratiquée soi-même. En effet, compte tenu de l’absence de manipulations spécifiques, chacun peut, à condition de bénéficier d’une connaissance précise des couleurs et de leur propriétés, utiliser cette technique pour soulager certains troubles physiques ou émotionnels. Il suffit pour cela de s’équiper d’une lumière halogène et de filtres de couleurs, et d’orienter les faisceaux colorés en direction des zones concernées.

 

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Une réflexion au sujet de « La Chromothérapie »

  1. Il y a beaucoup à découvrir dans ce domaine, par exemple, lorsque je vois une couleur bleu, j’ai une sensation de fraicheur (comme si j’etait au bird de la mer) et lorsque je vois du rouge… j’ai chaud).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>