Investissez dans votre succès

investissez dans votre succès

Aussi bonnes que soient nos intentions, le plus difficile, lorsque nous démarrons un nouveau projet est bien souvent de se lancer. Les idées sont là, nous avons mis en place un plan d’action, mais nous hésitons à faire le premier pas. Le problème, voyez-vous, c’est qu’une idée en elle-même n’est rien. Les bonnes idées ne sont pas rares, être prêt à travailler suffisamment dur pour les mettre en œuvre, ça oui !

Comment faire pour se forcer à agir ? Une façon très efficace pour passer à la vitesse supérieure, c’est de s’engager au niveau financier. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’en échange de votre argent, vous aurez accès à des ressources qui vous aideront à atteindre votre objectif. Mais aussi et surtout parce que vous avez maintenant quelque chose à perdre. Si vous ne faites rien, vous allez perdre de l’argent.

 

Le pouvoir de l’engagement financier : la pression positive

J’ai découvert ce concept par le biais de Mickaël du blog Esprit riche. Il explique notamment dans son article que certains analystes (comprendre psy) font payer au patient une certaine somme en espèces en plus du prix de la consultation qui est remboursé par la sécurité sociale. La raison, c’est que le fait de payer crée une implication plus forte chez le client (et accessoirement, ça peut aider le psy s’il lui reste quelques arriérés de paiement pour sa Porsche :-)). Il va maintenant faire le pas supplémentaire pour obtenir un résultat et fera plus facilement les exercices demandés.

Je vais prendre pour autre exemple, celui d’Alex. Dans son blog Simplement Mieux, il annonce comment, afin de le guider dans sa perte de poids, il a décidé de faire appel à un nutritionniste. Je dois dire que, en lisant ça, ma première réaction a oscillé entre incompréhension et scepticisme. Toute l’information nécessaire pour mettre en place un régime alimentaire équilibré est disponible sur internet. Pourquoi donc payer pour cela ?

En théorie, mon raisonnement tient la route, mais en pratique les choses sont différentes. En prenant un engagement financier et en payant un professionnel, nous nous mettons une pression supplémentaire. En y repensant, je me rend compte que la décision d’Alex est extrêmement intelligente. En effet, que pensez-vous qu’il se passera la prochaine fois qu’il aura envie de craquer et de faire un écart par rapport au régime alimentaire qu’il s’est fixé ? Je suis prêt à parier qu’il repensera au temps et à l’argent dépensé en consultations. Cela l’aidera certainement à tenir le coup.

 

Il en va de même pour le sport. J’ai toujours été quelqu’un de très sportif, donc j’avais auparavant du mal à comprendre pourquoi certaines personnes investissaient des centaines d’euros dans un abonnement à un club de gym. Pourquoi ne font-ils pas simplement des pompes chez eux et ne vont-ils pas courir en nature ? D’ailleurs c’est plus sympa que de courir sur un tapis roulant.

Là encore, la pratique diffère de la théorie. Imaginons que vous décidiez de vous entrainer chez vous. Cependant, vous n’êtes pas forcément un grand sportif dans l’âme. Devinez quoi? Vous aurez toujours une bonne excuse pour manquer votre séance. Un jour le temps est mauvais et vous n’allez pas courir (si vous habitez en Irlande comme moi vous pouvez utiliser cette excuse tous les jours :-)). Le jour d’après, vous avez une longue journée de boulot, vous méritez donc bien de vous reposer et de regarder la télé. D’ailleurs le lendemain c’est la même chose ! Vous avez un boulot monstre en ce moment ! Le Week-End arrive, mais n’est-ce pas fait pour se reposer et passer du temps avec les enfants après tout ? Bref, sans engagement financier, vous n’avez souvent pas suffisamment de pression pour vous pousser à agir. En fait, en investissant dans un abonnement au club de gymnastique, vous ne payez pas seulement pour avoir un endroit où vous entrainer, « vous vous achetez de la motivation ».

En pratique, vous êtes devenu votre propre employeur. Dans une entreprise, quand quelqu’un est engagé, son employeur paie pour son salaire, sa formation … si la personne ne travaille pas efficacement, c’est de l’argent gaspillé. Bien sûr, parfois l’employé fait le minimum. Après tout, ce n’est pas (directement) lui qui perd l’argent investit. Maintenant, si vous payez un abonnement dans un club de gym ou si vous payez pour suivre des cours du soir, c’est la même chose : si vous ne donnez pas le meilleur de vous-même, vous perdez de l’argent. Mais la différence ici, c’est que vous êtes à la fois l’employeur (celui qui paie) et l’employé (celui qui produit les efforts). Vous avez quelque chose à perdre si vous échouez et quelque chose à gagner si vous réussissez. Il est plus difficile d’être paresseux lorsque votre argent est en jeu !

 

Le pouvoir de l’engagement financier : un exemple personnel

Ce pouvoir qu’a l’engagement financier s’exerce dans toutes sortes de situations. Il explique d’ailleurs en partie pourquoi les personnes travaillant à leur propre compte sont tellement plus motivées et efficaces que des employés classiques : la relation entre leur travail et la récompense financière qui en découle est plus directe.

Investir une somme d’argent afin de se donner un surcroit de motivation est une stratégie qui peut être appliquée à n’importe quel objectif. Par exemple, lorsque j’ai décidé de me lancer dans le blogging, j’ai commencé par lire des conseils sur le sujet, mettre en place un vague plan d’action et dresser une liste d’idées d’articles … 1 mois, puis 2 mois sont passés ainsi. Lire des blogs était agréable, j’étais motivé mais j’avais peur de me lancer. Un jour, je me suis rendu compte que j’étais en train de procrastiner. Si je ne me décidais pas à faire quelque chose, ce projet passerait à la trappe, et serait avorté avant même d’avoir vu le jour, comme tant d’autres ! J’ai alors décidé de me forcer à agir en investissant dans l’achat d’un nom de domaine et d’un hébergement. Une des meilleures décisions que je n’ai jamais prise (le fait d’investir, pas le choix de l’hébergeur en lui-même :-)) : moins d’une semaine plus tard, mon premier article Qu’est-ce que le développement personnel voyait le jour. Avoir payé a contribué à créer un engagement financier : maintenant, si je me mettais pas à écrire, j’aurais tout simplement gaspillé mon argent. J’ai aussi investit par la suite dans un thème WordPress payant. Ainsi, je disposais d’une ressource de qualité professionnelle avec le support de qualité qui va avec. Mais aussi et surtout, j’étais plus motivé à continuer à étendre ce site internet et à en améliorer la qualité afin de justifier cet investissement financier.

N’importe quel entrepreneur qui se respecte vous dira qu’il faut parfois savoir investir pour gagner de l’argent. Bien sûr, il faut être frugal et ne pas dépenser à tort et à travers. Mais si l’on sait qu’un investissement nous aidera dans notre projet, il faut l’acheter. Quel est votre niveau d’engagement si vous n’êtes pas prêt à investir et si vous espérez n’utiliser que des ressources gratuites ? Il n’est certainement pas suffisant en tout cas. Le fait de ne pas vouloir investir montre que, consciemment ou inconsciemment, vous ne pensez pas que vous allez réussir. Sinon, si vous aviez confiance en vous, vous n’hésiteriez pas à investir. Vous sauriez que votre investissement vous rapportera beaucoup plus qu’il ne vous coutera.

Ne vous méprenez pas, je pense que certaines ressources gratuites sont fantastiques et qu’il faut savoir en profiter. Le site web que vous êtes en train de lire, par exemple, est totalement gratuit et le restera toujours. Mais vous ne pouvez pas vous contenter d’utiliser uniquement ce qui est gratuit. Pourquoi hésiter à acheter un livre dédié aux finances personnelles et coutant 30 dollars quand celui-ci peut vous aider à gagner des milliers d’euros sur le long terme ?

A titre personnel, je pense continuer à augmenter mes investissements dans ce site internet. Je compte acheter des produits pour en faire des revues. Tant pis, si certains de ces produits ont une qualité insuffisante pour que je puisse les promouvoir : c’est un risque que je suis prêt à prendre car je suis certain qu’il sera gagnant sur le long terme. De la même manière, je vais bientôt investir dans le gestionnaire de newsletter payant Aweber (le gestionnaire est payant mais la newsletter sera bien gratuite, ne vous inquiétez pas ;-)). Il existe d’autres outils du même genre gratuits, mais je suis convaincu que celui-ci est de meilleure qualité. Il m’aidera donc à accroitre la fréquentation de ce site et, au final, me rapportera plus qu’il ne me coutera. Savoir faire les investissements nécessaires pour accroitre votre business, ou investir dans votre développement personnel et votre formation, c’est être un bon investisseur.

 

 

Nous sommes toujours plein de bonnes intentions, mais nous échouons souvent à cause d’un manque de volonté. Et il n’y a vraiment rien d’humiliant là dedans : nous ne sommes que des êtres humains et la volonté est, par nature, une ressource limitée. L’important, c’est avant tout de comprendre cela et d’accepter, de temps à autre, d’investir pour se donner un surcroit de motivation. Accepter de vous investir financièrement et mentalement, c’est aussi envoyer un message à votre cerveau lui disant « je sais que je vais réussir, c’est pourquoi je n’ai pas peur de m’en donner les moyens ». En agissant ainsi, non seulement vous augmentez votre motivation, mais vous augmentez aussi votre confiance en vous.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

14 réflexions au sujet de « Investissez dans votre succès »

  1. Cet article me semble tout à fait pertinent dans le sens où, effectivement, la motivation créée par une dépense financière peut être déterminante sur un projet où l’on a tendance à ne pas s’investir suffisamment sans cela.

    Par contre, je ne vous rejoins pas dans l’idée que celui qui n’est pas prêt à dépenser n’est pas motivé. Je sais que cette idée est très répandue mais, personnellement, elle ne me convient pas. La dépense constitue une motivation extrinsèque, et j’ai envie de croire que la motivation intrinsèque seule (l’activité en elle-même, les opportunités sur lesquelles elle peut déboucher, les résultats que l’on pourrait obtenir) peut permettre de mener à terme un projet.

    Là où il faut peut-être relativiser votre article (si je peux me permettre), c’est qu’un projet qui ne tiendrait quasiment que par une motivation financière n’aurait pas beaucoup de chance d’être tenu sur le long terme et suivi de résultat !
    La dépense ne doit pas consister en un ersatz de motivation, dont on pense qu’elle peut nous aider dans nos ambitions, qui peuvent ainsi se permettre d’être moindres ! La dépense ne remplace pas une vraie motivation, même si, selon les caractères, elle peut la compléter.

    De plus, faut-il penser que tout investissement est bon pour la motivation ? Certaines personnes dépensières ne mesureront pas vraiment l’importance du coup de pouce financier qu’elles ont donné à leurs projets et l’effet motivation sera ainsi annihilé.
    D’autres gens, moins à l’aise avec l’argent, ne risquent-ils pas de culpabiliser si leur projet n’aboutit pas, finalement, à quelque chose de concret, à une rentrée d’argent ?
    Toute idée mise en oeuvre ne sera pas lucrative et entrer dans un engrenage financier peut également donner une dimension trop commerciale à notre projet qui finira par ressembler davantage à une démarche marketing qu’à notre bonne idée motivante du début !

    Bref, je fais l’avocat du diable, mais cette question me semble plus complexe qu’elle n’en a l’air, même si je vous rejoins sur l’idée qu’un petit investissement financier peut nous aider à ne pas baisser les bras à la moindre contrariété et à persévérer.

    Merci et bravo pour votre site ! :)
    .-= Voici le dernier article de Anne-Laure : Persévérance photographique (comment créer l’instant décisif) =-.

  2. Salut Anne-Laure,
    (je me permet le tutoiement, je trouve ça plus sympa)
    Tout d’abord, merci pour tes compliments et pour ton commentaire constructif et argumenté :-)

    Je suis tout à fait d’accord quant-au fait que la motivation financière ne doit pas être la seule pour un projet. Peut-être que je ne souligne pas cela suffisemment dans cet article. Très clairement, mon idée est que cette motivation financière peut aider lorsque nous sommes déjà motivés intrinséquement (parce que le projet nous tient à coeur, nous passionne ..)mais que l’on a du mal à se lancer. Cela peut être vu comme un moyen supplémentaire de surmonter la procrastination.

    L’idée de l’article n’est pas de dire aux personnes dépensières de dépenser  » à tout va  » pour entretenir leur motivation (d’ailleurs j’écris dans l’article « Bien sûr, il faut être frugal et ne pas dépenser à tort et à travers »). Cela s’adresse plutôt à celles qui s’obstinent à n’utiliser que des ressources gratuites à tout prix. L’idée que j’essaie de partager avec elles est qu’investir n’est pas forcément systématiquement une mauvaise chose.

    Par exemple, il peut être parfois avantageux de faire appel à un professionnel pour bâtir son site de e-commerce (par exemple) plutôt que de passer des centaines d’heures à le faire soi-même parce qu’on doit tout apprendre au fur et à mesure. Surtout si l’on utilise le temps ainsi gagné à d’autres tâches qui nous apporteront plus que ce que l’on a dépensé (comme la promotion et le marketing de son site).

  3. Ping : Tweets that mention Investissez dans votre succès | S'améliorer -- Topsy.com

  4. Ping : Guillaume sur Blogasty

  5. Article très intéressant Guillaume. Je pense aussi qu’en plus d’être un générateur de motivation, la dépense est une preuve de motivation.

    D’ailleurs Anne-Laure, je suis plutôt d’accord avec Guillaume dans le fait que celui qui n’est pas prêt à dépenser n’est pas réellement motivé. Imagine par exemple quelqu’un qui rêve de faire un saut en parachute. Il ne fait qu’en parler, lis des livres sur le sujet, regarde des vidéos etc. Maintenant imagine qu’on lui demande « alors tu y vas? » et qu’il réponde « ah non, ça coûte trop cher là »…Est-ce qu’au fond on ne va pas se dire qu’il n’était pas réellement motivé?
    En revanche s’il fait un chèque au club de saut en parachute et qu’il prend rdv pour le mois prochain, on est presque sûr qu’il ne va pas le manquer.

    Ca me fait penser aussi à la blague du gars qui dit à sa copine : « pour toi j’irai décrocher la lune! ».
    Elle : « merci ! et tu reviendras me voir le weekend prochain? ».
    Lui : « Ok, mais seulement s’il ne pleut pas »…

    On fait le motivé mais dès qu’il s’agit de s’investir y’a plus personne ;)

    Je pense que si on a vraiment envie de quelque chose ou d’atteindre un objectif, on s’engage de toutes les manières possible. Ca ne veut pas dire qu’on est obligé d’y mettre de l’argent, mais que s’il le faut, on le fera sans réfléchir (enfin dans l’idéal ;) ).
    .-= Voici le dernier article de Alban : Tenir un journal intime : comment, pourquoi et avec quel logiciel ? =-.

  6. Merci alban pour ton commentaire.
    J’aime beaucoup ta dernière phrase : « Je pense que si on a vraiment envie de quelque chose ou d’atteindre un objectif, on s’engage de toutes les manières possible. Ca ne veut pas dire qu’on est obligé d’y mettre de l’argent, mais que s’il le faut, on le fera sans réfléchir (enfin dans l’idéal ;) ).»

    Je trouve que c’est très justement dit et que ça résume bien l’idée développée dans cet article.
    Je pense vraiment que si on n’est pas prêt à investir de l’argent dans un projet, c’est que consciemment ou inconsciemment nous n’y croyons pas totalement (hormis dans le cas où l’on ne dispose pas de cet argent bien sûr. Dans ce cas-là il vaut mieux se pencher à nouveau sur ses motivations, car un projet dans lequel nous-même – qui sommes sensés être le premier artisan de son succés – ne croyons pas à vraiment peu de chances d’aboutir (pour ne pas dire aucune).

  7. Hello,

    Me revoici ; ton article sur l’instant présent m’a bien plu alors je continue ma lecture de tes articles !

    – Je suis d’acord avec toi que le fait de payer peut pousser un patient, un client à s’investir davantage dans le projet d’accompagnement que va lui proposer le thérapeute.
    – je suis Ok que cela peut aider à faire un pas supplémentaire

    Mon avis …
    Je doute que l’investissement financier mène au succès inévitablement car si j’ai bien compris, dans ton article tu associes succès et investissement financier. Je pense que ce n’ets qu’une pièce du puzzle !

    – certains pourront investir et ne pas parvenir à atteindre leurs objectifs car ils rencontreront des obstacles sur leur chemin qu’ils ne pourront outrepasser ( obstacles psychologiues, physiques….donc avant de s’investir à corps perdu, il y a d’autres fondamentaux surlesquels se pencher pour atteindre le succès…et donc avant d’investir
    J’ vois :
    – la capacité à s’inscrire dans un projet personnel et le niveau d’engagement ( dont financier !)
    – l’endurance psychologique
    – l’acceptation de la critique, des obstacles,
    – la capacité de se remettre en question et de se dépasser dans la difficulté
    – l’ambition, la volonté d’être au top !
    – la qualité d’organisation ( dont financière !)
    – …..
    pour un accomplissement personnel qui mène au succès !

    – je rejoins Anne pour la motivation intrinqèque et extrinsèque : ceux qui ont le plus de chance de réussir sont ceux qui ont une motivation intrinsèque forte ! L’investissement financier passe à mon avis en second plan….
    Combien paient une inscription dans un club de fitness et au bout de qques moi laissent tomber ?! Combien achètent un vélo d’appartement ou un rameur et qques moi après les mettent de côté !
    Nous sommes dans une socièté d’abondance où à mon avis, le sgens dépensent sans parfois vraiment réfléchir ! Ils cèdent sous la pulsion !

    – Une autre chose importante : la relation humaine !! Entre suivre un régime gratuit proposé par internet et aller consulter un nutritionniste bijen vivant, il n’y a pas photo ! Entre faire du rameur à la maison ou aller dans une salle de fitness où renocntrer du monde, un coach, y a pas photo ! Entre lire un bon livre de développement personnel ou un super blog comme le tien ou partager le même contenu lors de formations ou stages ou rencontre in vivo !.. y a pas photos ! Savoir gérer son relationnel est hautement important pour nous accompagner dans nos projets et réussir !

    Que de chose à dire sur le chemin qui mène de la motivation au succès !

    @ bientôt et au plaisir de continuer à te lire !
    .-= Voici le dernier article de Karine : Week-end Rando-Bien être dans le Vercors ! =-.

  8. Salut Karine.
    Je suis content que tu continues la lecture de mes articles :-)

    Non, non je ne dis pas qu’investissement financier = succès. Mais c’est ce qui apparait à la lecture de cet article apparemment, d’après les réactions à celui-ci.
    Tout comme toi, je pense que ce n’est qu’une pièce du puzzle. Mais c’est celle que l’on oublie le plus facilement et le plus fréquemment, et c’est pour cela que j’ai écrit cet article.

    D’ailleurs j’avais écrit un article sur la motivation aux tous débuts de ce blog : 10 astuces pour augmenter votre motivation. si tu le lis tu constateras que l’argent n’est pas cité parmi ces astuces. D’ailleurs en relisant cet article je me rend compte que je n’ai cité que des sources de motivation extrinsèque.
    (d’ailleurs si le sujet t’intéresse, j’ai aussi écrit un article invité Comment rester motivé ? sur un autre blog).

    A bientôt :-)

    Donc je pense qu’on est en fait plutôt d’accord sur le sujet.

  9. Cette article est très intéressant, moi qui me posais beaucoup de questions surl a motivation et me blamait d’en manquer tandis que d’autres en débordais, maintenant je vois que l’on peut mettre des amorces à cette motivation et minimiser nos « sautes de volonté ».

    En revanche, j’avoue avoir du mal à admettre que investir pourrais donner un surcroît de motivation, ou en générer.

    Je pense que c’est du au fait que je sois tétu aussi :)

    En fait, j’ai investis dans une salle de sport afin de m’entretenir à nouveau. Je faisais beaucoup de sport à la base, mais avait du arrêter pour blessures, puis je suis entré dans la vie active et berf, j’ai perdu en forme. Vu que je ne me motivais pas vis-à-vis de moi-même à faire du sport, je me suis dit qu’en payant, ça changerait quelque chose. Que neni. J’ai du faire 2 séances car la salle était aussi très loin de chez moi.
    En revanche, j’ai fait de la salsa loin de chez moi chaque soir gratuitement en sortant (même ko) du taf et cela ne me dérangeait pas, bien au contraire, j’avais du remors à ne pas aller suivre les cours.

    J’en suis venu à me dire que la motivation venait aussi d’une réelle envie: celle de faire ou d’obtenir quelque chose et qui t’empêche de dormir.

    A ce moment, non seulement le jeu en vaut la chandelle (et encore on pense tellement à la chandelle que le jeu…) mais toute notre énergie se concentre à la réalisation de l’objectif. On est comme possédé… de génie!

    Pour moi, l’argent est un moyen comme les autres d’arriver aux objectifs que nous voulons.

  10. Ping : Il y a un an sur Sameliorer.com : Janvier 2010 | S'améliorer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>