Comment trouver l’équilibre entre travail et loisirs

Equilibreentretravailetloisirs Comment trouver l’équilibre entre travail et loisirs

Trouver l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle n’est facile pour personne. Comment avoir une vie professionnelle épanouie tout en ayant suffisemment de temps pour s’occuper de soi, de son entourage et se faire plaisir ? Est-il possible d’atteindre ses objectifs personnels sans pour autant se tuer à la tâche ?

 

Vous êtes-vous déjà dit que vous devriez travailler plus dur ? Que cela serait bénéfique pour votre activité professionnelle ou pour vos études ?
En même temps, vous aimeriez certainement aussi avoir plus de temps libre pour vous amuser et faire ce que vous aimez vraiment.

S’agit-il vraiment d’un problème insoluble ? Est-on réellement condamné à choisir entre devoir et plaisir ? Comment trouver un équilibre entre travail et loisirs ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à faire face à ce dilemne. Loin s’en faut. Ce n’est pas non plus un problème nouveau. Les écrits sur le sujet remontent d’ailleurs au moins jusqu’aux philosophes grecs de l’antiquité. Mais  je pense qu’il est plus que jamais d’actualité.
De nos jours, les nouvelles technologies ont rendu possible le travail à distance. Cela comporte des avantages évidents. Mais ça a aussi contribué à rendre la frontière entre vie privée et professionnelle toujours plus floue. Comment se rendre compte en début de grossesse par exemple, quand on doit réellement s'arrêter.

Puisque nous sommes toujours joignable ou presque, nous pouvons travailler tout le temps. Le problème, c’est que si nous travaillons constamment, nous finissons par nous sentir vidés de notre énergie. Notre motivation s’en ressent et la fatigue ne tarde pas à montrer le bout de son nez. Et cela peut se produire même lorsque nous faisons une activité passionante. Personnellement, mon travail m’intéresse beaucoup, mais cela ne m’empêche pas d’éprouver parfois le besoin de couper et de me consacrer à quelque chose de totalement différent afin de « me vider la tête » (et accessoirement afin d’éviter de rêver de mes clients et des produits que je vend la nuit).

Il est donc important de savoir parfois décompresser. Mais, d’un autre côté, passer la majeure partie de son temps à s’amuser et à faire des activités ludiques signifie souvent ne rien accomplir de particulier. C’est abandonner tout projet personnel, tout désir d’évolution professionnelle sur l’autel du plaisir immédiat. Bien sûr, au début on apprécie d’avoir autant de temps à consacrer à des activités ludiques. Mais après quelques temps, on finit toujours par culpabiliser, par regretter le temps perdu et par ne plus apprécier ses loisirs.

Dans un monde idéal, nous pourrions faire constamment ce qui nous fait plaisir. Cela n’aurait jamais aucune conséquence et nous n’éprouverions jamais ne serait-ce qu’une once de culpabilité. Mais, personnellement, je n’ai pas encore réussi à trouver ce monde parfait (faites moi signe si vous y arrivez).

Comment pouvons-nous trouver un équilibre entre travail et loisirs qui nous permette d’accomplir un maximum de choses sans pour autant subir de perte d’énergie et de motivation ? En même temps, comment pouvons-nous réellement tirer profit le plus possible de notre temps libre pour nous amuser, pour profiter de la vie, sans pour autant nous sentir improductifs et paresseux?

Première étape : Améliorer la qualité de nos activités

Qu’est-ce que j’entend par là?
Tout simplement sélectionner des activités qui aient un vrai impact. Si l’on vous demande pourquoi vous effectuez ces activités, votre réponse doit être immédiate. Si ce n’est pas le cas, il y a certainement une autre activité que vous pourriez faire à la place et qui constituerait une meilleure utilisation de votre temps. Ce que j’appelle une activité de meilleure qualité.

Je parle bien sûr de nos activités professionnelles, mais aussi de nos loisirs. En améliorant la qualité de nos loisirs, nous pouvons retirer de plus grands bénéfices de ceux-ci et une plus grande satisfaction. Et tout ça en y passant moins de temps !
L’essence de cette philosophie, c’est de privilégier la qualité à la quantité. C’est de choisir simplement quelques activités dans lesquelles on s’immerge totalement. On en tirera ainsi beaucoup plus de bénéfices qu’en menant de front une multitude d’activités peu satisfaisantes . Les anglophones appellent souvent cela « Less is More » et c’est une philosophie que j’avais déjà évoqué dans mes résumés de La semaine de 4 heures et de L’art d’aller à l’essentiel.

Beaucoup de nos activités n’ont, tout simplement, pas suffisemment d’impact. Certaines tâches professionnelles ne sont pas réellement productives. Certains loisirs nous procurent peu de relaxation ou de plaisir. Par exemple, beaucoup trop de personnes regardent des émissions de télévision qui ne les intéressent pas. Parfois on les entend même se plaindre qu’«il n’y a rien d’intéressant à la télé».Pourtant, elles regardent quand même. A croire que leur modèle n’a pas de bouton marche/arrêt.
Pourquoi font-elles cela ?
Tout simplement par habitude. Ou parce que c’est une solution de facilité. Parce qu’elles n’ont pas envie de travailler et parce qu’elles n’ont pas d’activité qu’elles apprécient vraiment pour leur temps libre.

En se posant de vrais questions telles que « Est-ce que ce que je fais est réellement important ? Quels résultats puis-je attendre de cette activité ?», on peut réussir à se libérer de ces pertes de temps. Dès lors, on pourra utiliser ce temps disponible pour des activités que l’on apprécie réellement, qui soient vraiment productives, ou les deux … 
Non en agissant ainsi, cela va vous permettre d’avoir plus de temps pour vos loisirs, mais en plus vous serez aussi plus efficace dans votre vie professionnelle! Elle est pas belle la vie?

Seconde étape : apprendre à gérer son niveau d’énergie

Avoir du temps pour effectuer une tâche, c’est bien gentil. C’est même nécessaire. Mais ce n’est pas toujours suffisant ! Certaines tâches nécessitent beaucoup de concentration et d’énergie. Et généralement, ces tâches sont aussi les plus agréables et les plus productives.

Pour augmenter son niveau d’énergie, il faut commencer par une alimentation équilibrée (fruits et légumes, poisson, viandes blanches, céréales complétes …). N’oubliez pas que la nourriture, c’est votre carburant. Si le carburant que vous mettez dans le réservoir est de mauvaise qualité, pas étonnant que vous ayez du mal à avancer. 
Pratiquer une activité sportive régulière aide également à avoir un niveau d’énergie plus constant tout au long de la journée et à augmenter celui-ci.
Bien évidemment, il est aussi important de surveiller votre sommeil et de vous assurer que vous ne dormez ni trop, ni trop peu.

Une fois que l’on est parvenu à augmenter son niveau d’énergie et à le rendre plus constant, il devient beaucoup plus facile de se consacrer aux tâches importantes au lieu de perdre du temps.

Il est très important de gérer ses niveaux d’énergie dans le cadre du travail. Comme tout le monde, lorsque je travaille lontemps sur un sujet difficile, je fini par éprouver le besoin de faire une pause. Beaucoup de personnes que je connais en profitent pour surfer sur internet, faire un solitaire, vérifier leurs emails, chatter …
De grâce, ne faites surtout pas ça! Oui, je sais, vous avez besoin d’une pause et il serait contre-productif de continuer à travailler dans votre état. Je ne dis pas le contraire. Mais si vous prenez une pause, prenez une véritable pause ! Quand j’éprouve le besoin de recharger mes batteries, je m’éloigne de mon ordinateur. Parfois je vais jusqu’à la fontaine pour prendre un verre d’eau fraiche. Souvent, j’en profite pour sortir du bureau, prendre l’air pendant 5 minutes et marcher un peu. Vous pouvez aussi en profiter pour manger un fruit (comme ça vous entretenez par la même occasion votre niveau d’énergie ;-)).

Faire une véritable pause permet de reprendre de l’énergie et de se vider l’esprit. Ainsi, vous êtes de nouveau capable de travailler à 100% de vos capacités. En revanche, si vous prenez une pause en surfant sur le web, ou en regardant vos emails, vous ne vous reposez pas. Au contraire, vous perdez simplement du temps. souvent, vous vous déconcentrez, et votre pause de 5 minutes se transforme en pause d’une demi-heure.

En travaillant intelligemment, en prenant de véritables pauses lorsque vous en avez besoin au lieu de simples distractions, il est facile de diminuer le temps total que vous passez à travailler. Cela, tout simplement, parce qu’ainsi, vous serez réellement capable de travailler lorsque vous en aurez besoin. Vous augmentez donc mécaniquement le temps disponible pour vos loisirs.

 

Troisième étape : séparer le temps consacré au travail de celui consacré aux loisirs

Sparationentretravailetloisirs thumb Comment trouver l’équilibre entre travail et loisirsAccordes-moi plus d’attention? Je suis désolé, mon cher, mais maman a besoin que vous vous soyiez plus spécifique.”

C’est sans aucun doute l’étape la plus cruciale. Quand vous avez un travail prenant ou des projets qui vous tiennent à cœur, vous pouvez facilement être tenté de sacrifier du temps de loisirs. Mais c’est un mauvais calcul sur le long terme. En agissant ainsi, vous allez finir par vous épuiser. Vous aimerez donc de moins en moins le travail que vous à accomplir, vous finirez par le considérer comme une corvée et par devenir inefficace.
La solution à ce problème, c’est de dédier certains blocs de temps aux loisirs. Vous pouvez paer exemple décider que, quoi qu’il arrive, il vous est interdit de travailler après 19h. De cette manière, vous pouvez réellement travailler dur car vous savez que, quoi qu’il arrive, votre temps de travail ne débordera pas sur votre temps de loisir. De plus, vous aurez une deadline en tête. Cela va vous aider à rester efficace, au lieu de vous disperser en vous disant que, de toute façon, vous n’aurez qu’à rester plus longtemps si vous n’avez pas fini.

En résumé

Pour trouver un équilibre entre travail et loisirs, il faut tout d’abord augmenter la qualité de nos activités. Il s’agit de travailler de façon plus productive en passant son temps libre à des activictés que l’on apprécie réellement.Il est ainsi plus facile de trouver le temps de concilier vie professionnelle et vie privée de manière satisfaisante.

Il faut ensuite apprendre à gérer son niveau d’énergie. Avec plus d’énergie, il est plus facile d’accroître la qualité de nos activités. Lorsque vous commencez à baisser le pied face à des problèmes difficiles au travail, prenez de vraies pauses au lieu de vous laisser distraire. surveillez votre alimentation, faites attention à la qualité de votre sommeil et intégrez du sport dans votre emploi du temps.

La dernière étape consiste à s’assurer qu’aucun domaine de notre vie ne prend le pas sur les autres. Parce qu’il y a souvent un sentiment d’urgence lié à nos tâches professionnelles, on peut facilement être tenté de rogner sur son temps libre afin de les accomplir. C’est pourquoi je recommande de se définir à l’avance des plages horaires dédiées aux loisirs.

 

Trouver un équilibre entre travail et temps libre n’est jamais facile. Comprendre que ce n’est pas seulement agréable d’atteindre un tel équilibre mais également nécessaire pour notre productivité et notre bien-être aide à y parvenir. Bien sûr, ce n’est pas quelque chose qui va se produire du jour au lendemain. Cela va vous demander du courage. Il va falloir ne pas hésiter à remettre en cause votre mode de fonctionnement habituel. Mais si vous vous prêtez au jeu et suivez les étapes que je vous ai décrites, vous y parvindrez petit à petit. Cela en vaut la chandelle : votre bien-être personnel en dépend !

Et vous, comment faites-vous pour trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

17 réflexions au sujet de « Comment trouver l’équilibre entre travail et loisirs »

  1. Merci pour ce billet bien utile Guillaume ! Pour ma part, étant un « scanneur », il m’est difficile de gérer de façon GTD mon temps. Trouver l’équilibre n’est pas facile mais j’ai tendance à alterner les périodes de travail intense et les moments de grosse bulle. ;)

    • Oui, avoir toujours la curiosité attirée par quelque chose d’autre que ce que l’on est en train de faire est un problème important. Que j’ai également malheureusement, comme la plupart des gens je pense.
      Mais je pense qu’il est très important d’essayer d’apprendre à résister à cette curiosité autant que possible. Alterner et faire du multi-tâche est, selon moi, non seulement inefficace mais aussi stressant et peu satisfaisant.
      Mais bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire.

      En tout cas, vu ton rythme de publication sur ton blog, je pense que tu arrives à atteindre tes objectifs malgré le faite que tu sois un scanner (mais ne serait-ce pas nécessaire pour être un bon blogger finalement?)

    • Salut Ce9dric.Il faut un de9but e0 tout Fais comme moi, commences e0 t’enregistrer avec ton pablorte. Ensuite, au fil du temps, tu prendra de l’expe9rience jusqu’e0 ce que tu fasses un beau jour des vide9os professionnels. Le plus important est de passer e0 l’action sinon tu en fera jamais. De toute fae7on, je ne pense pas qu’on puisse faire directement une vide9o professionnelle du premier coup sans avoir tester avant.Tu peux aussi faire des vide9os en enregistrant ton e9cran. Par exemple, pour pre9senter un logiciel.Essayes e9galement de te former sur ce sujet si tu peux !Daouda

  2. Ping : Tweets that mention Comment trouver l'équilibre entre travail et loisirs | S'améliorer -- Topsy.com

  3. Merci pour cet excellent article ! On m’a demandé d’écrire un article sur ce sujet alors qu’en ce moment, je suis moi-même à 100% dans mon activité professionnelle. Donc, je me sentais un peu perplexe pour aborder ce sujet actuellement…
    Et puis, voilà que ton article, plein de bon sens, me remet la tête à l’endroit. Tes conseils simples et astucieux me font prendre conscience qu’il est possible de faire juste quelques petits réglages pour un bénéfice maximum.
    J’aime beaucoup l’idée de vérifier l’impact des tâches que nous maintenons dans notre emploi du temps ainsi que celle de veiller à garder un niveau d’énergie correct. Dans ces 2 exemples, on privilégie la qualité à la quantité. Et je me dis que c’est vraiment ça l’art de vivre. Même si j’ai peu de temps à consacrer aux loisirs en ce moment, je vais choisir de faire des choses importantes et significatives pour moi, ce qui va me donner le sentiment de bien harmoniser vie pro/vie perso.
    Et je serai plus cohérente pour écrire ma prose là-dessus… :)

  4. C’est également un article qui tombe à pic pour moi ! Je reconnais l’importance de mesurer et d’augmenter la qualité de ses activités et l’intérêt de bien segmenter son temps pour que travail ou vie personnelle n’empiète pas l’une sur l’autre.
    Il me reste un problème majeur pourtant ! Alors que ma vie professionnelle occupe en ce moment les 8 à 12 heures « réglementaires » pour un salarié (transport compris), le temps restant pour soi est difficile à partager entre vie de famille, loisirs, sport et… programme de développement personnel.
    En effet, la tenue du blog EtreRiche est presque un temps à part entière qui se trouve de plus en plus souvent rogné par des obligations professionnelles et personnelles.
    Tout ce commentaire pour dire que si l’on veut trouver l’équilibre entre travail et loisirs, il faut aussi, à mon sens, identifier un vrai temps pour s’améliorer[.com?] et donc avoir le temps de réfléchir à cet équilibre :)

  5. La réflexion que tu engages ici est intéressante. Pour ma part, j’ai un peu de mal à définir le temps que je passe dans l’un ou dans l’autre. Qu’entend t’on par travail ? La question se pose notamment pour mon blog et mes livres. C’est à la fois un travail et un plaisir selon mon humeur, les circonstances et le climat extérieur (ou pas). Ce qui me sert d’étalon, ce sont les notions de plaisir et d’envie, l’idéal étant de maximiser la part de plaisir d’une journée. Par ailleurs, je n’aime pas envisager les loisirs comme une décompression, je les veux tout autant intenses que le reste…

  6. Ton article est une bonne synthèse de différentes méthodes de productivité, bravo.
    Tu as raison de souligner l’intérêt de faire une « vraie » pause dans son travail. Je suis clairement du style à perdre mon temps sur Internet histoire de couper 5 minutes. Je suis le genre de personne à faire exploser les stats de lequipe.fr pour aller voir le fil actu toutes les 5 minutes ! C’est très nocif pour ma productivité. J’ ai remarqué que cela m’arrvait surtout l’après-midi où j’ai encore des difficultés à gérer mon énergie.

    Après, je pense que l’essentiel c’est de bien raccrocher l’utilisation de son temps et de son énergie à ses objectifs. Quand on a une vision claire ce ceux-ci (que ce soit professionnel ou dans le cadre de ses loisirs), ca facilite grandement notre capacité à reser focalisé sur ce que l’on a faire.

  7. Depuis quelques temps, j’ai déménagé dans une nouvelle région. J’ai donc cessé les autres activités que je faisais avant. Comme vous devinez, à force de rester chez soi, on se met à écouter davantage la tv… le plus dur, c’est de se motiver de modifier sa zone de confort. Heureusement, j,ai commencé à améliorer ma qualité de mes activités

  8. Merci pour vos commentaires.
    Je suis content que vous ayiez aimé cet article.
    @ Julien et David : Oui c’est vrai que la frontière entre travail et loisirs est parfois floue. Moi je considère mon blog comme un loisir (de qualité par rapport à regarder la télévision par exemple). Et pour que cela le reste, je ne me force pas à écrire lorsque je n’en éprouve pas l’envie (la contrepartie, c’est que mon rythme de publication aléatoire me coute certainement des lecteurs).
    Je pense que dans l’idéal il faudrait avoir un travail tellement passionant qu’on ne pourrait pas le distinguer d’un loisir (vivre de sa passion). Mais ça, ça prend plus de temps.

  9. Entre le boulot, le blog, la famille, les travaux et les surprises, les loisirs sont souvent en dernière position dans notre liste de choses à faire.
    On tente péniblement de regarder un feuilleton le soir avant de se coucher (ou moi de bloguer), mais les loisirs rien qu’à 2 ce n’est plus très possible.
    Par contre en famille, on essaie d’avoir une activité le week-end, même si c’est à la maison, pas toujours facile…

  10. Ping : On en parle – Édition du 13 novembre 2010 » ZeroDette.com

  11. Bonjour, Merci pour ces conseils très utiles. La règle des 45 me semble la plus importante à mettre en place pour moi. En lisant divers articles, je me suis aperçu que le mot « procrastination » revenait souvent. La lecture de la signification de ce terme sur wikipedia a été très révélateur. Je me rends compte à quel point cette « pathologie » est présente dans ma vie et m’a joué de bien mauvais tours. Je suis donc très intéressé à mieux connaitre ce sujet et à être conseillé sur les articles ou ouvrages qui le traite de la meilleure des façons. Merci d’avance pour votre support.

    • Merci pour le rappel à l’ordre.
      Ca fait bien trop longtemps que je n’ai rien posté en effet.
      Mais ne t’inquiéte pas, je suis en train de terminer un article en ce moment même. Et j’en ai pas mal d’autres de prévus dans lezs jours et semaines à venir. Donc je compte bien me rattraper.
      A bientôt.

  12. Bel article.
    J’ajouterais cependant que la traduction de l’image de la troisieme partie est sujet à une mauvaise interprétation:
    « Pay more attention to me? I’m sorry, dear, but Mommy needs you to be more specific. »
    -> « Prendre plus soin de moi? Je suis désolée, chéri, mais Maman voudrait que tu sois plus précis. »
    Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>