De quoi pouvez-vous être vraiment sûr ? Croyances, mythes et légendes

De quoi pouvez-vous être vraiment sûr

De quoi pouvez-vous être vraiment sûr ? Que pouvez-vous affirmer sans avoir aucune chance de vous tromper ?

Que la terre est ronde ? Que le soleil se lève chaque matin ? Que dieu existe ? Que vous êtes assis devant votre ordinateur à lire Sameliorer.com en ce moment même ? Que votre patron se transforme chaque nuit en ogre mangeur d’enfants ?

Bien entendu, vous êtes certain de tout cela. Vraiment ? En êtes-vous réellement sûr à 100% ? Quelles croyances, quelles constructions mentales de la réalité vous poussent à croire cela ?

Si vous croyez que le soleil se lève tous les matins, c’est parce que vous trouvez logique que le lever de soleil soit un événement qui se répéte jour après jour. Vous croyez cela parce que vous savez que la terre est ronde. Elle tourne sur elle-même, ce qui donne l’impression que le soleil se lève chaque matin.

Qu’est-ce qui vous améne à croire que le lever de soleil va se répéter quotidiennement ? Déjà, qu’est-ce qui vous fait croire que le soleil s’est levé la dernière fois ? Peut-être que l’on vous a juste placé sur terre aujourd’hui avec une mémoire chargée de milliers de levers et de couchers de soleil (et accessoirement d’une multitude d’autres souvenirs afin de ne pas éveiller vos soupçons).
C’est ridicule vous allez me dire. Nous sommes dans la vie réelle, pas dans la matrice. C’est impossible !
Mais en êtes-vous si sûr ? Sur quelles croyances repose cette certitude ? Sur la croyance selon laquelle l’univers est soumis à des lois scientifiques immuables ?

Justement, comment savez-vous que l’univers est soumis à des lois scientifiques ? Après tout, au moyen âge, on croyait aux religions et à la sorcellerie beaucoup plus qu’à une conception scientifique de l’univers et de la vie. Qui vous dit que, dans quelques siécles, on ne se moquera pas des théories scientifiques actuelles ? Et de toute façon, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que l’univers n’existe pas uniquement dans votre immagination ? Peut-être que vous avez simplement l’impression qu’il est objectif et indépendant mais qu’il est en fait contrôlé par votre subconscient.

  Où est-ce que je veux en venir ?

Qu’est-ce que je veux vous montrer ?
Tout simplement que tout ce que nous savons ou pensons savoir avec certitude repose sur nos propres hypothèses. Tout est basé sur nos suppositions de ce qu’est la réalité. Je suppose que l’univers est basé sur des lois scientifiques immuables. J’ai besoin de faire une supposition car il serait impossible de le prouver, ou de démontrer que c’est faux…

Si nous remontons suffisamment loin dans les fondements de toute croyance, elle sera toujours basée sur quelque chose que l’on admet faute de pouvoir le vérifier. Et ce, peu importe de quelle croyance il s’agisse. Notre esprit est basé sur une construction, sur un modèle de ce que nous pensons être la réalité.
Reprenons l’hypothèse que j’ai évoqué précédemment. Celle suivant laquelle nous sommes dans la matrice et non pas dans le monde réel. Peut-être qu’elle vous a paru débile ! Pourtant, il est impossible de la réfuter formellement. Notre conceptin de la réalité est donc une approximation et non une réalité absolue.
Nos «approximations de la réalité » constituent le socle de notre façon de penser et la base de toutes nos croyances.

Mon objectif ici n’est bien sûr pas de vous détourner du raisonnement sc ientifique. Ce n’est pas non plus de vous faire adhérer à un quelconque groupe religieux ou à une secte (quoique j;ai entendu dire que ça rapportait plus que le blogging ;-)). je voudrais simplement vous faire comprendre que toutes les certitudes que nous pensons avoir sont en fait basées sur des hypothéses que nous faisons sur la façon dont le monde fonctionne. Ces hypothéses ou approximations que nous établissons afin de comprendre la réalité peuvent s’avérer d’une très grande utilité.

Par exemple, les méthodes de raisonnement scientifique sont basées sur quelques hypothéses. Par exemple, celle suivant laquelle le monde obéit à des lois à la fois objectives et logiques. Pour autant, si ces hypothéses sont vraies, elles s’avèrent être un outil extrêmement puissant pour comprendre la réalité.

Le principe du Rasoir d’Ockham

Il y a un principe qui nous aide à contrôler cette incertitude effrayante au sujet de notre réalité. C’est un des principes fondamentaux de la science, celui du Rasoir d’Ockham. Aussi appelé le principe de simplicité, il stipule que « les hypothèses les plus simples sont les plus vraisemblables ».

Ce principe me dit donc que, plus j’ai besoin d’un nombre élevé d’hypothéses de base pour qu’une croyance soit correcte, moins elle a de chances de l’être.
Par exemple, je crois dans la loi de la pesanteur. J’ai besoin de peu de construction mentale pour que cette hypothèse soit valide. Je peux vérifier qu’elle s’applique à l’instant présent. Il suffit donc d’admettre que le passé a réellement existé et est soumis aux mêmes lois  que le présent pour que la loi de la pesanteur soit valide.

En revanche, d’autres croyances que nous considérons comme acquises ont besoin de beaucoup plus d’hypothèses de base pour se vérifier. Par exemple, la croyance suivant laquelle je suis incapable d’écrire un livre, de séduire la belle blonde de l’appartement d’à côté ou que je ne suis pas capable de me mettre à mon compte tout en subvenant à mes besoins … Il faudrait qu’un nombre énorme d’hypothèses se vérifient avant que ces croyances soient validées. Il y a donc de fortes chances qu’elles soient fausses.

 

Que peut-on en déduire ?

Nous tenons sans cesse pour acquises des hypothéses telles que celle que je viens de présenter (« je ne suis pas séduisant», «je n’ai pas les qualités nécessaires», «j’ai besoin de mon employeur»). Pourtant, même en admettant quelques hypothéses de base, il est impossible de prouver qu’elles sont exactes. En admettant sans se poser de questions qu’elles le sont, on s’en sert d’hypothèses de base pour construire notre réalité. Nous faisons tout de manière à renforcer ces croyances ce qui nous conforte dans notre impression qu’il s’agit de la réalité.
Par exemple, lorsque j’était adolescent, je me rappelle qu’on m’ai dit que j’étais timide. Je n’avais pas conscience de l’être jusqu’à ce moment là. Mais, dès lors, j’ai commencé à me comporter en tant que tel. Par exemple, au lieu d’approcher une fille sans me poser de questions, je me disais, «c’est dommage que je suis si timide, je serais allé lui parler sinon». Du coup cette croyance s’est longtemps auto-entretenue. Bien sûr que j’étais timide puisque je n’avais pas parlé à cette fille ! Mais, avec le recul, je me rend compte qu’il ne s’agissait pas nécessairement de la réalité, mais certainement plutôt d’une croyance limitante.

Se débarasser des croyances limitantes

Puisque tout ce que nous pensons est basé sur des hypothèses que nous faisons à propos de la réalité, nous avons intérêt à faire très attention aux croyances que nous développons. Est-il plus probable qu’il s’agisse de la réalité ou d’une croyance limitante ?

Pour moi, la clé est d’utiliser ce principe pour changer. En suivant le principe du Rasoir d’Ockham, il est très difficile de prouver que je suis timide. C’est donc que je ne le suis pas. Il s’agissait seulement d’une construction fausse, et à cause de laquelle je me suis limité trop longtemps. Il est grand temps de tout faire pour m’en débarasser !

Nous avons besoin de construction et de croyances pour fonctionner, mais nous pouvons nous débarasser de celles qui nous limitent. Si vous avez le choix entre 2 hypothéses et qu’aucune d’entre elle ne peut être vérifiée simplement, autant choisir celle qui entrainera les meilleurs résultats pour vous.
Imaginons que vous entriez dans une boite de nuit et que tous les regards soient braqués vers vous. Vous ne savez pas si c’est par admiration ou parce que vous avez un look déplorable. Je vous garantie qu’il vaut bien mieux vous dire que c’est à cause de votre charme naturel. De cette façon, vous passerez une bien meilleure soirée. De même, vous n’arrivez pas à savoir pas si vos collégues vous apprécient ou vous détestent. Mieux vaut vous dire qu’ils vous adorent, cela ne pourra qu’être bénéfique dans la relation que vous avez avec eux.

Réexaminer systématiquement vos croyances est la clé vers une vie plus heureuse et plus riche. Imaginons que vous soyiez un ordinateur. Enfin que vous fonctionnez comme un ordinateur, pas que vous soyiez une boite métallique avec un écran et un clavier.  Vos croyances sont des programmes enregistrés sur votre disque dur qui vous informent à propos de la réalité et vous aident à l’interpréter.
Certaines croyances sont des programmes indispensables au fonctionnement de l’ensemble. Mais d’autres croyances fonctionnent à la manière de petits programmes qui controlleraient seulement une partie réduite de notre réalité. Et parfois, ces croyances ne contribuent pas à nous donner la meilleure vie possible. On peut donc les considérer comme des programmes corrompus (ou comme un virus) et les éliminer de notre système afin de vivre une meilleure vie.

 

Avoir une meilleure perception de la réalité qui nous entoure est très important. Cependant, nous ne pourrons jamais avoir une perception 100% exacte de celle-ci. Lorsqu’il est impossible de trancher entre 2 réalités, entre 2 croyances, je pense qu’il est sage de privilégier celle qui nous est le plus bénéfique. En éliminant nos croyances limitantes, nous ne sommes pas sûrs de nous rapprocher de la réalité, mais nous sommes sûrs de devenir plus heureux et d’avoir plus de succès.

 

Et vous ? De quoi êtes-vous vraiment sûr ?

photo : Desirée Delgado

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

11 réflexions au sujet de « De quoi pouvez-vous être vraiment sûr ? Croyances, mythes et légendes »

  1. Ping : Tweets that mention De quoi pouvez-vous être vraiment sûr ? Croyances, mythes et légendes | S'améliorer -- Topsy.com

  2. Ping : connaissez vous comment faire pour avoir beaucoup de lait dans les seins pour bebe? | Acheter clomid online

  3. Article très interessant. Il soulève bien le problème que nous avons souvent tendance à nous enfermer dans nos croyances et croire que le monde est exactement tel qu’on le conçoit. Hors, chacun à sa propre vision du monde, cette vision n’est que l’interprétation que nous faisons par l’intermédiaire de nos 5 (6?) sens.
    D’où l’importance de toujours avoir une vision positive des choses, ce qui nous permet d’être heureux (ce qui est d’abord très utilisé dans la PNL)
    Je reste persuadé que nous ne savons presque rien du monde qui nous entoure, et qu’il nous reste beaucoup à découvrir (ou croire découvrir).
    Très bon billet et bonne approche :) !

  4. Tiens, ça ressemble à du David Hume, un philosophe du XVIIIe qui disait que ce n’était pas parce que 1000 fois j’avais lâché une pierre et qu’elle était tombée au sol, qu’elle ne s’envolerait pas la 1001e fois.

    De quoi suis-je vraiment sûr ? Je pense, donc je suis. :)

    Merci beaucoup pour cet article de haut niveau ;)

  5. Super article Guillaume. Tu soulignes bien à quel point notre vie quotidienne est basée sur tout un tas de croyances que l’on ne veut pas remettre en cause. Ca peut aller très loin, puisqu’on ne peut même pas prouver que la matière existe (tout cela pourrait très bien être une sorte de rêve) !

    En tout cas ça fait réfléchir et à un niveau personnel, ça permet de se détacher de certaines limites ;)

  6. Salut,

    C’est trés intéressant ce que vous dites, mais il y a 2 remarques que j’aimerais ajouter:
    1 – Il faut toujours penser aux croyances moins bénéfiques, et au destin qui peut cacher des choses bien imprévisibles. Comme ca on est sur de ne pas se tromper et de vivre normalement. Autrement, on fait juste semblant que tout va bien.
    2 – Si tout est compliqué, et que les hypothèses des scientifiques risquent d’etre erronées, alors, il faut tout simplement admettre qu’il y a une force supérieure qui dirige le monde. La tache de vivre serait enfin plus facile.

    Cordialement !

  7. Bonjour,
    j’ai trouvé cet article est vraiment interessant, surement parce qu’il expose clairement un sujet qui n’était compréhensible que dans ma tête.

    Je te conseille la lecture des quatres accord Toltèques, qui sont en accord avec ta conclusion.
    Merci dans tout les cas pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>