Power, les 48 lois du pouvoir

 

Power les 48 lois du pouvoir

 

 

 

 

 

Le pouvoir. Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi en avez-vous besoin ? Comment l’acquérir et le conserver ? Voilà les questions auxquelles se propose de répondre Robert Greene dans Power, les 48 lois du pouvoir.

Assurément, voilà un ouvrage ne prétend pas défendre une quelconque morale, mais plutôt nous présenter la vérité telle qu’elle est, sans détours. Dans un récit à la fois cynique et captivant, Robert Greene met l’accent sur la manière dont le pouvoir influence nos vies et nous explique comment nous pouvons l’utiliser au mieux.

Dès la préface, Robert Greene annonce le ton qui sera donné à ce livre : « Le sentiment de n’avoir aucun pouvoir sur les gens et les événements est difficilement supportable : l’impuissance rend malheureux. Personne ne réclame moins de pouvoir, tout le monde en veut davantage. Dans la société d’aujourd’hui, cependant, il est dangereux de paraître avide de pouvoir, d’afficher ses ambitions. Il faut montrer des dehors impeccables décents et honnêtes. Mieux vaut donc faire preuve d’un certain sens des nuances : se montrer sympathique et liant mais n’en être pas moins habile, voire retors.»

Et c’est là que réside tout l’aspect controversé de ce livre. D’ailleurs certaines personnes l’ont présenté comme étant un traité amoral sur la manière de manipuler et d’avoir la main en toute situation. Mais ce n’est pas la vision que j’en ai. Selon moi, Power, les 48 lois du pouvoir constitue une exploration très approfondie du pouvoir qui souligne le fait qu’il est toujours, sans exception, présent dans toute relation humaine (même s’il est de bon ton de prétendre l’inverse). Puisque les rapports du pouvoir ne peuvent pas être évités, il est extrêmement important de comprendre comment maitriser le pouvoir et en tirer profit plutôt que de le subir.

Que l’on soit subjugué ou horrifié par les théories de Robert Greene, une chose est sure : Power, les 48 lois du pouvoir est un ouvrage qui ne peut laisser personne indifférent. Les 400 commentaires sur sa fiche Amazon US et les 2 millions d’exemplaires vendus dans le monde en attestent.

Si vous avez l’impression d’être parfois manipulé, si vous vous retrouvez souvent à votre insu dans des situations qui ne vous conviennent pas, ce livre vous est tout indiqué. Et, de manière plus générale, il s’adresse à tous ceux qui veulent comprendre comment les stratégies de pouvoir influencent nos vies et tirer le meilleur parti possible de celles-ci.

« Celui qui veut en tout et partout de montrer homme de bien ne peut manquer de périr au milieu de tant de méchants. Il faut donc qu’un prince qui veut se maintenir apprenne à ne pas être toujours bon, et à en user bien ou mal, selon la nécessité. » –  Nicolas Machiavel,  1469-1527, Le Prince

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

L’art d’aller à l’essentiel de Leo Babauta

L'art d'aller à l'essentiel

 

L’art d’aller à l’essentiel est la traduction française du livre The Power of Less qui fait partie du défi du Personal MBA. Leo Babauta nous y explique comment profiter de la vie tout en remplissant nos obligations, comment travailler tout en profitant de sa famille et comment réaliser ses objectifs tout en gardant du temps pour soi.

Quel est donc son secret ?

Tout simplement en faire moins. En simplifiant votre vie et en vous fixant moins d’objectifs, vous pouvez atteindre des résultats dans les domaines réellement importants pour vous sans stress.

Qui est Leo Babauta ?

Leo Babauta s’est fait connaitre par le biais de son blog Zen Habits. Il s’agit sans doute du blog le plus populaire au monde dans la catégorie développement personnel avec plus de 150 000 abonnés.

En appliquant tout d’abord à lui-même les conseils prodigués dans L’art d’aller à l’essentiel, il a été capable de changer ses habitudes et de :

_ Arrêter de fumer.

_ Se mettre au sport et terminer plusieurs marathons et triathlons.

_ Tripler ses revenus.

_ devenir végétarien.

_ Lancer plusieurs blogs à succès (Zen Habits, Write To Done …).

_ Eliminer ses dettes et mettre de l’argent de côté.

_ Publier ce livre ainsi que plusieurs e-books …

Et tout cela en étant marié et père de 6 enfants (oui, c’est bien 6, ce n’est pas une faute de frappe :-)).

Impressionnant, n’est-ce pas? Voilà qui éveille la curiosité et donne envie d’en savoir plus sur sa méthode.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

La force de la volonté : un mythe ?

la force de la volonté

Vous êtes-vous déjà dit que vous n’aviez pas beaucoup de volonté ? Que vous n’en aviez  pas suffisamment pour atteindre vos objectifs ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul à être dans ce cas. Au contraire, je pense que chacun d’entre nous s’est déjà dit au moins une fois : si j’avais plus de volonté je serais capable d’arrêter de fumer, de me mettre au sport, de me lancer dans ce projet …

Il y aurait donc les personnes pourvues d’une grande force de volonté et les autres. Il s’agirait donc d’un trait génétique tout comme avoir les yeux bleus, être grand ou petit.

Mais la volonté est-elle réellement si importante? Le manque de volonté est-il réellement la cause de tous nos maux ? Ou constitue-t-elle un simple bouc émissaire qui nous évite de nous remettre en cause? Après tout, il est plus facile de blâmer notre manque de volonté que de mettre en place les habitudes, l’environnement et l’organisation qui nous permettront d’atteindre nos objectifs.

Personnellement, je doute que la volonté ait réellement toute l’importance qu’on lui accorde. Il me semble que plus j’apprends au sujet du développement personnel et de la psychologie, moins la volonté me semble importante. Les habitudes, la gestion de ses niveaux d’énergie, notre organisation personnelle, me semblent tous plus importants que la volonté elle-même …

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

A la recherche du bonheur : Ne baissez jamais les bras – Films et développement personnel (3/3)

A la recherche du bonheur

A la recherche du bonheur nous raconte l’histoire époustouflante et pourtant vraie d’un père SDF qui, après avoir été expulsé de son appartement, se retrouva à devoir élever son fils dans les rues de San Francisco et réussit à devenir l’une des plus grandes fortunes de Wall Street.

Ce film porteur d’un message d’espoir nous montre que, aussi désespérée que notre situation puisse paraitre, il est toujours possible de s’en sortir en faisant preuve de courage et de persévérance. Il nous montre que tout est possible si l’on garde confiance en soi et que l’on refuse de baisser les bras.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

La vie est belle : L’humour comme seule arme – Films et développement personnel (2/3)

La vie est belle

Encensé par la critique, La vie est belle est plus qu’un film, c’est une leçon de vie.  De son titre original «La vità è bella», cette comédie dramatique se déroulant pendant l’holocauste nous enseigne les vertus de l’optimisme et du courage. Elle nous montre surtout que garder le sourire face à l’adversité et rire de ses problèmes est le meilleur moyen de les surmonter.

Dans ce chef d’œuvre cinématographique, Roberto Benigni réalise l’exploit de nous faire rire aux éclats et nous laisser les larmes aux yeux dans le même film. Que l’on ait besoin d’une dose d’optimisme ou que l’on soit simplement un amateur du septième art, La vie est belle  est une réelle bouffée d’air frais qui ne peut laisser personne insensible, même les plus endurcis d’entre nous.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Fight Club : Redécouvrez votre véritable nature – Films et développement personnel (1/3)

Fight Club

Avez-vous vu le film Fight Club?

A moins d’avoir vécu au fond d’une grotte pendant les 10 dernières années, vous en avez certainement au moins entendu parler.

Lorsque vous demandez à un blogger ou à quelqu’un s’intéressant au développement personnel, il n’est pas rare que Fight Club soit leur film préféré. Et c’est tout sauf un hasard : ce film nous amène à remettre en question les valeurs prônées dans notre société et notre position dans celle-ci. Etes-vous sûr d’avoir réellement choisi la vie que vous êtes en train de vivre ? C’est la question que pose Fight Club.

 

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Augmentez votre intelligence facilement en comprenant votre cerveau

cerveau

Ne vous est-il jamais arrivé de connaitre la réponse à une question mais de ne pas réussir à trouver le mot exact ? Vous savez, le fameux « je l’ai sur le bout de la langue ». Je suis sûr que vous aussi vous avez connu ça de nombreuses fois. Vous êtes incapable de répondre à la question mais si quelqu’un d’autre répond vous pouvez dire instantanément si cette réponse est exacte ou non. Mais savez-vous à quoi est dû ce phénomène ? (comment ça vous avez la réponse sur le bout de la langue? :-) )

 

Il existe 2 types d’intelligence

Vous connaissez certainement la cognition. Ce n’est rien d’autre qu’un terme scientifique pour désigner les mécanismes par lesquels notre cerveau transforme une information en savoir. Vous lisez un article,  on vous pose une question à propos de cet article, vous fournissez une réponse : c’est un processus cognitif.

Mais avez-vous déjà entendu parler de la métacognition ? Ce mot peut sembler intimidant mais il désigne tout simplement «le savoir sur le savoir». Autrement dit, c’est votre capacité à avoir si vous savez ou non la réponse à une question.

Pour faire simple, la cognition c’est savoir tandis que la métacognition c’est savoir si vous savez ou non. Ces 2 types d’intelligence peuvent coexister mais ce n’est souvent pas le cas. Par exemple, lorsque vous avez l’impression d’avoir une réponse «sur le bout de la langue» mais que vous êtes incapable de la retrouver, c’est typiquement un cas où la métacognition existe sans cognition.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

« La semaine de 4 heures » de Tim Ferriss, nouvelle édition









« La semaine de 4 heures » a vu, il y a un peu moins de 2 semaines, la publication d’une seconde édition. Je ne pouvais donc pas rester sans vous annoncer la nouvelle. En effet,  la première édition reste, à l’heure actuelle, l’un des livres orientés développement personnel et business m’ayant le plus marqués (avec «Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent» de Stephen covey). J’avais d’ailleurs effectué une revue complète de la première édition de «La semaine de 4 heures» sur ce site.


Qu’est-ce que « La semaine de 4 heures » ?

Pour ceux qui n’auraient encore lu la première édition, « La semaine de 4 heures » est un livre qui regorge de conseils et d’astuces pour lancer un business automatisé. L’objectif de celui-ci étant ensuite, comme le nom du livre le laisse deviner, de permettre à son détenteur de gagner sa vie confortablement sans pour autant y passer tout son temps.
C’est aussi un livre qui fait partie du Personal MBA déjà présenté sur Sameliorer.com.

« La semaine de 4 heures » a pour but de “challenger” notre rapport au travail et à l’argent. L’idée que Tim Ferriss met en avant c’est que le nerf de la guerre n’est pas l’argent, mais le temps utilisé à en gagner et pendant lequel on ne profite pas de notre vie. Le temps est ce que l’on a de plus précieux. Il s’agit donc de créer un système qui, une fois lancé, tournera de manière automatisée et nous permettra de gagner de l’argent même lorsque l’on dort ou lorsque l’on est en vacances.

Mais ce livre ne se contente pas de remettre en cause les idées reçues liées au travail ou à la productivité. Tim Ferriss nous donne aussi des conseils pratiques afin de nous aider à réduire notre temps de travail tout en conservant voire augmentant nos revenus. Ses conseils vont de la manière d’optimiser notre travail afin d’y passer le moins de temps possible, de l’outsourcing à la manière de créer la «muse» qui nous permettra d’avoir le style de vie de nos rêves. Cela pourrait nous permettre, par exemple, de voyager autour du monde pendant que notre business générera des revenus passifs.


Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Mes objectifs pour 2010 : finance et productivité

 objectifs pour 2010

Que j’annonce des objectifs concernant la finance et la productivité a certainement éveillé votre curiosité. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je pense qu’il est important de préciser que j’ai choisi volontairement des objectifs ambitieux et qui me motivent mais qui restent réalisables. J’ai aussi essayé d’intégrer un élément chiffrable à chacun de ces objectifs. En effet, je pense que c’est indispensable afin d’être capable de suivre mon avancement et de pouvoir faire un bilan une fois la fin de l’année venue :

 

1. Finance : Gagner 2000 euros sur internet en 2010

Explorer les différentes possibilités pour gagner de l’argent sur internet est mon objectif principal pour cette nouvelle année. En effet, malgré toutes les opportunités existant sur internet pour s’enrichir, je n’ai pour l’instant gagné que très peu d’argent de la sorte. J’avais ainsi pensé que ce blog me fournirait une source de revenu supplémentaire. Mais je me suis vite rendu compte que je pouvais déjà m’estimer heureux que les recettes publicitaires générées me permettent de couvrir les frais liés à sa maintenance (maintenance, achat d’un thème WordPress professionnel, achat des livres dont je fais la revue …). Donc on est très loin d’un business model qui ait un impact notable sur ma situation au niveau finance (d’ailleurs ce n’est pas forcément l’objectif principal d’un blog et c’est pour cela que je compte lancer d’autres projets ayant plus d’impact au niveau finance en paralléle).

Pour autant, pouvoir gagner un jour ma vie grâce à internet reste un rêve que j’aimerais accrocher. Il s’agit de quelque chose d’assez fantastique : cela permet de s’affranchir de toutes contraintes géographiques puisque l’on peut vivre n’importe où pour peu que l’on dispose d’une connexion internet (et maintenant, cela veut dire à peu près partout). Outre le fait d’améliorer sa situation au niveau finance, cela permet également d’augmenter exponentiellement notre capacité à passer du temps avec notre famille et nos amis où que ceux-ci soient situés géographiquement. Enfin, cela permettrait de rayer les mots patrons et boss de notre dictionnaire et donc de reprendre un contrôle total sur notre vie. J’ajouterais que ma situation personnelle, et le fait que je sois français, que je vives en Irlande avec mon amie venant également d’un pays différent rend ce concept tout particulièrement attrayant pour moi.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Bonnes résolutions : comment faire pour les tenir?

 

bonnes_resolutions .

je me suis efforcé à garder cet article court et léger afin de ne pas vous submerger d’une longue lecture en ces moments festifs. Je ne voudrais pas vous tenir éloignés de vos proches, de la bûche et du champagne.

 

Je pense ne pas trop m’avancer en écrivant que nous avons déjà tous profité du réveillon de la Saint Sylvestre pour prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année. Malheureusement, je pense que je m’avance pas trop non plus si j’affirme que nous avons tous déjà échoué au moins une fois à tenir ces résolutions. En effet, nos résolutions sont bien trop souvent un feu de paille et disparaissent bien souvent en fumée une fois le mois de Janvier écoulé.

Est-ce pour autant une fatalité? Est-ce que cela signifie qu’il vaut mieux arrêter de prendre de nouvelles résolutions? Je ne pense pas et je pense que ce serait même une erreur de se passer de l’élan de motivation et d’enthousiasme généré par le passage à la nouvelle année. Vous pouvez au contraire surfer sur cet enthousiasme pour mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vous améliorer et peut-être même de devenir une nouvelle personne.

Voici donc une liste d’idée qui vous permettront d’augmenter votre taux de succès quant-à la tenue de vos bonnes résolutions :

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

L’année 2009 en revue

En Février dernier, j’avais écrit un billet annonçant mes objectifs pour l’année 2009. L’année 2009 touchant à sa fin, on ne pourrait rêver de moment plus idéal pour faire un état des lieux de celle-ci. Voyons donc si les objectifs que je m’étais fixés on été atteints.

 

Ais-je atteint mes objectifs?

Faire plus de sport :

Au début de l’année 2009, je m’étais fixé pour objectif de réaliser un défi de 30 jours durant lequel je devras faire du sport tous les jours. L’objectif était ensuite de continuer à faire du sport 3 fois par semaine. Ce défi m’a par la suite tellement motivé que j’ai décidé de continuer à faire du sport tous les jours de l’année 2009.

En pratique j’ai tenu jusqu’en Juillet en faisant du sport tous les jours. J’ai principalement alterné entre course à pied et pompes/abdominaux, (afin de ne pas solliciter tous les jours les mêmes groupes musculaires). J’en ai quand même profité pour découvrir d’autres sports comme le Wakeboard même si c’est resté plus marginal.

Après Juillet, je n’ai plus fait de sport tous les jours mais j’ai continué à faire plus de 3 séances par semaine. Cette baisse de rythme est principalement due à deux raisons :

1. Il s’agissait d’un rythme extrêmement difficile à tenir

2. Je ne voyait pas l’intérêt de continuer à pratiquer le sport tous les jours alors que la pratique sportive était devenue une habitude pour moi. J’ai donc préféré adopter un rythme qui me permette de bénéficier d’une meilleure récupération entre les efforts.

Je suis donc très satisfait des résultats obtenus dans ce domaine. J’ai même tellement pris goût à la course à pied que je suis allé jusqu’à prendre part à plusieurs courses de 5 kilomètres, et je suis dores et déjà inscrit à une course populaire de 10 miles (16,1 kms) qui se déroulera en Mars prochain.

Je pense avoir réussi à faire de la pratique sportive une habitude. Il s’agit donc maintenant de quelque chose qui est intégré dans ma routine. L’avantage c’est que m’y tenir l’année prochaine ne me demandera que peu d’efforts.

Bilan : 9/10

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Les habitudes à adopter pour être efficace au quotidien

habitudes 

« Les habitudes à adopter pour être efficace au quotidien » a été rédigé dans le cadre du festival « à la croisée des blogs ». Il s’agit d’un événement mensuel qui rassemble les blogs de développement personnel francophones. Son objectif est de donner l’occasion aux auteurs de ces blogs d’écrire un article sur un sujet donné choisi pour le mois.
L’édition de ce mois-ci est organisée par Simon du blog Toile Filante, et le thème proposé est : « Les bonnes habitudes ».

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une habitude? 
Selon Wikipedia « L’habitude est une disposition acquise, relativement permanente et stable, qui devient une sorte de seconde nature
Les habitudes, ce sont donc toutes ces actions que nous répétons régulièrement et qui sont, au fil du temps, devenues partie intégrante de notre routine  journalière. Les habitudes peuvent parfois sembler anodines prises individuellement. Cependant, cumulées et répétées quotidiennement, elles sont à la base de tout changement. Sur le long terme les personnes efficaces sont celles qui sélectionnent des habitudes leur permettant d’améliorer leur vie et de réaliser leurs rêves.

Ma revue de l’excellent livre  les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent apportait une première vision du sujet. Aujourd’hui je vais me consacrer aux habitudes qui nous permettent d’être efficaces au quotidien : Quelles sont-elles? Quelles habitudes sont à éviter? Comment mettre en place des habitudes nous permettant d’atteindre nos objectifs?

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Aiguiser ses facultés

Vous avez certainement déjà eu l’occasion de lire ma revue des 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent de Stephen Covey.

Pour ceux qui ne le connaitraient pas, Stephen Covey est un auteur devenu incontournable dans le domaine du développement personnel grâce à cet ouvrage qui a d’ailleurs été vendu à plus de 15 millions d’exemplaires dans le monde entier. C’est un spécialiste en management qui a même été conseiller de Bill Clinton

Dans Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, Stephen Covey présente 7 principes qui, s’ils sont établis en tant qu’habitude et intégrés dans notre style de vie et dans nos modes de pensée, vont nous aider à réussir dans ce que nous entreprenons et améliorer notre efficacité.

La septième habitude – aiguisez vos facultés – a particulièrement retenu mon attention et c’est pourquoi j’ai choisi de revenir dessus dans cet article.
Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Augmenter votre productivité avec Gmail

Gmail master

Si vous souhaitez augmenter votre productivité et disposer d’un outil unique pour gérer de manière efficace vos emails, vos listes de tâches, vos rendez-vous … Gmail est l’outil qu’il vous faut !

Saviez-vous par exemple que vous pouviez utiliser Gmail hors connexion? Ou que vous pouvez y intégrer vos comptes Twitter, Facebook ou Myspace?

Si vous voulez savoir plus et découvrir comment faire de Gmail votre centre ultime de productivité, je vous invite à aller lire mon article invité sur le blog Habitudes Zen

Dans les semaines qui viennent, je vous donnerais de nouvelles astuces pour gérer efficacement vos emails et apprendre à garder une boîte de réception vide. Donc si le sujet vous intéresse, vous pouvez vous abonner gratuitement au fil RSS de Sameliorer.com afin d’être sûr de ne rien en manquer

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Le personal MBA : un MBA sans bouger de chez soi pour quelques centaines d’euros

Le personal MBA

Vous souhaitez augmenter vos connaissances dans les domaines du commerce et du management ?

Que votre objectif soit d’obtenir un meilleur poste au sein de votre entreprise ou, au contraire de lancer votre propre business, la possibilité la plus évidente s’offrant à vous est obtenir un MBA.

Le MBA (Master of Business Administration), c’est un diplôme ayant initialement été créé aux Etats-Unis. Il est considéré de par le monde comme le diplôme offrant le plus haut niveau d’études supérieures dans le domaine de la gestion des affaires : stratégie, marketing, finances, ressources humaines et management.
Il s’agit d’un diplôme payant au niveau salaire si l’on en croit cet article.

Cependant, cette solution n’est pas adaptée à tout le monde.

En effet, le MBA est sans aucun doute la formation la plus chère qui existe puisque son coût varie entre 10000 et 30000 € en France et peut même atteindre plus de 100000 $ en ce qui concerne les plus prestigieuses universités américaines. Participer à un programme MBA va donc souvent impliquer un endettement sur plusieurs années.
En outre, il va généralement falloir compter entre 2 et 3 ans de dur labeur, et donc un manque à gagner d’autant plus important si l’on considère qu’on ne sera pas en mesure de travailler pendant ce temps.
Enfin, la sélection pour un MBA se fait en général à bac +5, et seuls les meilleurs candidats sont retenus. Cela exclu, par exemple, toutes les personnes souhaitant acquérir des connaissances avec pour objectif de lancer leur entreprise mais n’ayant pas un tel cursus universitaire derrière eux.
Pourtant, créer son entreprise n’est pas quelque chose qui est réservé uniquement aux personnes ayant 5 ans d’études ou plus, bien au contraire.

Une alternative intéressante à cela est le Personal MBA que j’ai découvert il y a déjà quelques mois.
Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.