L’empathie au travail

Ce n’est pas une nouvelle : le stress est souvent lié au contexte professionnel. Les relations au travail sont de plus en plus tendues et le mal-être gagne peu à peu du terrain. Pourtant, une communication plus saine et basée sur l’empathie permettrait d’améliorer nos rapports professionnels. Explications.

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie est définie comme « la capacité de ressentir les émotions de quelqu’un d’autre » [i]: en d’autres termes, se mettre à la place de son interlocuteur. Or, ce n’est chose aisée : on ne pense pas forcément comme lui et on ne sait pas ce qu’il ressent. Il faut donc essayer de le comprendre, de savoir ce qu’il veut exprimer, dans le but d’aboutir à une communication plus constructive et pertinente. Privilégier une qualité d’échange plutôt qu’un « dialogue de sourds » facilitera la mise en œuvre de projets et d’objectifs communs. En effet, l’empathie présente l’avantage incontestable de résoudre les conflits ou, tout simplement, de les éviter. D’où l’utilité de l’utiliser en entreprise.

L’empathie appliquée au monde professionnel

Effet de mode ou début d’une nouvelle façon d’être ? Toujours est-il que beaucoup de managers ont compris l’intérêt de l’empathie au travail. Selon une étude Ipsos de 2011, les salariés sont seulement 31 % à se déclarer souvent heureux au travail. Ce mal-être professionnel peut se traduire par un manque d’efficacité et de motivation ainsi qu’une attitude de nonchalance de la part des salariés. Il faut donc y remédier rapidement : or, l’empathie peut, ici, aider à instaurer un climat de paix et de confiance dans les relations professionnelles. Il convient alors, au manager de s’adapter dans sa manière d’accompagner les salariés, en leur exposant – et non, en leur imposant – son opinion et en entendant la leur. Ainsi, la coopération s’en trouvera améliorée, les relations seront plus intelligentes et harmonieuses, tendant vers la réussite collective de l’entreprise, mais aussi individuelle de l’employé. L’empathie serait-elle la clé du succès professionnel? Sources : http://www.etre-bien-au-travail.fr/travailler-en-equipe/tribunes/l-empathie-dans-le-contexte-professionnel et http://www.capital.fr/carriere-management/coaching/l-empathie-pour-motiver-sachez-fendre-l-armure-803001


[i] Définition de l’internaute.com

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Les trucs anti-trac

Bien que passager, le trac peut s’avérer particulièrement handicapant et déstabilisant chez certaines personnes. Ressenti avant de prendre la parole en public ou de passer un examen, il est important d’apprendre à le maîtriser afin d’en tirer des bénéfices.

Contrôler le stress

En effet, la peur ou l’angoisse qui envahissent un individu à un moment donné libèrent l’hormone d’adrénaline. Celle-ci génère alors, lorsqu’elle est utilisée à bon escient, un effet stimulant qui permet à l’individu concerné d’être performant et efficace. C’est pour cette raison que le stress, plutôt que d’être éviter, doit être contrôlé.

Voici quelques trucs et astuces destinés à l’appréhender et à l’apprivoiser.

Respirer

Avant tout, il est essentiel de bien respirer. Le fait d’inspirer profondément et d’expirer le plus lentement possible permet de ralentir le rythme cardiaque, et ainsi de se détendre et se vider l’esprit avant le moment fatidique. Ces quelques exercices de respiration sont à la portée de tous et peuvent avoir de réels effets positifs.

Visualiser

Il est aussi intéressant d’anticiper la situation, en essayant d’imaginer la scène dans ses moindres détails, les personnes qui seront présentes, la disposition de la salle et du public. Ces exercices d’anticipation présentent l’intérêt de se concentrer et de s’armer pour affronter la situation. On arrive ainsi sûr de soi et en confiance.

La préparation joue également un rôle important pour maîtriser son trac. Ne pas être prêt peut en effet générer une anxiété supplémentaire qui risque de paralyser l’individu. Alors qu’au contraire, avoir suffisamment révisé un texte et s’être préparé des fiches avant une prise de parole aide à créer un climat de confiance et de relative sérénité.

Pendant, il peut être utile de regarder l’assistance, afin de prendre confiance en soi en s’apercevant de l’intérêt porté à notre discours et souvent, de la bienveillance du public.

Relativiser

Dans tous les cas, il convient de relativiser. Quel que soit l’examen ou la situation, il n’y a rien de dramatique et d’irrémédiable.

Dernier truc. Après une telle situation, un sentiment de fierté et de confiance en soi nous submerge. Ajouté à l’estime qu’on perçoit dans le regard des autres, il serait dommage de ne pas  profiter des bienfaits du trac !

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

WikiLinks : Wikipédia sur votre iPhone/iPad

Si comme moi vous possédez un iPhone (ou un iPad) et que vous vous arrachez les cheveux à chaque fois que vous voulez consulter Wikipédia sur votre smartphone, alors cette appli GRATUITE est faite pour vous !
WikiLinks (développée par Boris Conforty, un jeune français installé à Genève) présente les résultats de votre recherche sous une forme originale : la fleur  :-)
L’article sur votre recherche est au centre de la fleur et chaque pétale dirige vers un sujet plus ou moins proche. Une fois votre premier article lu (ou téléchargé pour plus tard) vous pouvez découvrir plein de nouveaux thèmes ! Vous pouvez consulter des articles sur les lieux proches de vous via la géolocalisation ou laisser faire le hasard pour vous emmener très loin dans la découverte.

WikiLinks

WikiLinks vous offre un accès facilité à tout Wikipédia, dans toutes les langues, aux définitions de Wiktionnaire, aux vidéos YouTube et aux recherches Google.

La présentation de chaque article est adaptée aux écrans de l’iPhone et de l’iPad. Les photos sont somptueuses, affichées en résolution Retina et elles peuvent être affichées en plein écran et enregistrées sur votre tablette.

N’hésitez pas à télécharger WikiLinks pour Wikipédia gratuitement sur l’AppStore !

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

35 repères pour mieux travailler de chez soi

« 35 repères pour mieux travailler de chez soi : les secrets pour gagner en efficacité professionnelle et s’épanouir ». Par Christie Vanbremeersch et Marie Bousquet chez Leduc.S éditions.

À qui s’adresse ce livre ?

Que vous soyez travailleur indépendant free-lance : consultants, graphistes, traducteurs, chercheur… auto-entrepreneurs, salarié en télétravail ou encore étudiant, vous trouverez certainement des idées à reprendre pour améliorer votre situation. Le livre se revendique une boîte à outil dans laquelle piocher en fonction de ses besoins immédiats et à laquelle se reporter en cas de besoin.

35 repères répartis en 5 chapitres

Les repères sont répartis dans les cinq grandes thématiques suivantes pour chacune desquelles sont donnés quelques exemples :

Le lieu

Où s’installer, délimiter son territoire, se procurer le matériel, ranger, changer de lieu, où rencontrer les clients.

Le temps

Comment commencer sa journée, savoir se concentrer (même, et surtout, chez soi !), prendre en compte son biorythme, se fixer des objectifs, s’auto-évaluer, s’accorder des vacances.

La sociabilité

Gérer des relations avec son entourage, trouver un work buddy, créer son réseau.

L’énergie

Comment éviter le burn out, ne pas négliger ses projets personnels, choisir un mentor et un coach, la sieste (mon chapitr favori !), le sport (mon chapitre évité !), solutions antistress.

Les clients

Communiquer sur son travail, choisir partenaires et clients, demander du feedback.

Les qualités de l’ouvrage

J’ai beaucoup apprécié le ton des deux auteurs. On comprend d’emblée qu’elles ont elles-même franchi le pas et que c’est leur propre expérience du travail chez soi qu’elles partagent avec nous. Les embûches décrites  sentent le vécu (« repère 13 : tu ne te précipiteras pas sur le frigo… » !) et les objectifs ne sont pas seulement axés performance et organisation mais aussi bien-être et épanouissement personnel, ce qui est à mon avis une des plus grande motivation pour se lancer dans ce projet. Moi-même, qui travaille depuis trois ans depuis chez moi, j’ai atteint ce stade ou je n’envisage plus un seul instant une autre formule (retourner dans un bureau, quelle horreur !)

Les paragraphes « ça marche pour moi » sont des retours d’expérience glanées auprès d’autres « home workers » et constituent une mine de bonnes idées qui vous éviterons de tâtonner avant de trouver ce qui vous convient vraiment.

Un autre bon point : les question « et vous ? » en fin de paragraphe. Ces questions très directes permettent de faire le bilan sur votre situation actuelle, en douceur mais en profondeur : « Et vous ? Comment aimez vous commencer votre journée de travail ? Et votre journée tout court ? »

Enfin, le ton est très agréable : le lecteur est tutoyé ce qui dédramatise un peu le thème qui pourrait être abordé de manière beaucoup plus grave ; il s’agit quand même de bouleverser ses habitudes de travail ! Mention spéciales pour es illustrations de Mai-Lan dont vous pouvez trouver le travail sur le blog les bobodessins

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Le mind mapping

Définition du « mind mapping »

L’expression « mind mapping » recouvre une technique de représentation schématique des idées. Ce procédé permet de créer des cartes mentales – autrement appelées « cartes heuristiques » – afin de visualiser, en un coup d’œil, à l’aide de petits papiers, un ensemble cohérent d’idées que l’on associe entre elles, pour former un ensemble plus grand et plus complexe.

Intérêt du « mind mapping »

Le principal intérêt du « Mind mapping » est d’organiser vos idées pour votre vie personnelle et professionnelle. En le pratiquant, vous optimisez le fonctionnement de votre cerveau. Ce dernier est composé de l’hémisphère droit, royaume de la poésie et des couleurs, face à l’hémisphère gauche, prédominant pour l’ensemble de notre fonctionnement et s’attardant davantage sur les mathématiques. Avec le « mind mapping », vous dopez votre mémoire et votre intelligence. En pratiquant l’association d’idées, vous allez relier les choses entre elles, ce qui constitue la base même de l’intelligence, terme venant du latin « inter ligere » ou « faire du lien ».

La technique du « mind mapping » consiste à faire travailler votre cerveau différemment, en associant quatre langages : les mots, les couleurs, les images et le contexte. En d’autres termes, vous allez pouvoir mieux comprendre une situation car vous allez mettre en relation des idées plus rapidement que les autres…

Utilisation du « mind mapping »

Concrètement, vous pourrez vous adonner au « mind mapping » à tout moment et tous les jours. Chaque jour, vous devez animer des réunions, rédiger des cours, gérer des projets mais surtout, prendre des décisions. A l’heure où les informations sont abondantes, il est primordial d’apprendre à les « gérer », les organiser et les hiérarchiser. Alors, mettez chaque idée sur un petit papier et tentez de les agencer, pour obtenir un ensemble harmonieux et logique.

Fini de s’éparpiller et à vos stylos ! Avec le « mind mapping », vous gagnerez en mémoire, en intelligence et en organisation.

 

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

La sous-traitance accessible à tous

« La sous-traitance accessible à tous » est un guide de la sous-traitance (« outsourcing » en anglais) qui vous propose de bénéficier de l’expérience de Yann Costaz dans le domaine.

La sous-traitance accessible à tousUn retour d’expérience

L’auteur ne se pose pas en expert de la sous-traitance, mais en webmaster qui a externalisé certains de ces projets et a rencontré de nombreux écueils (lui ayant coûté plusieurs milliers d’euros !) C’est donc son retour d’expérience accompagné de nombreux conseils qui font de ce petit guide un ouvrage unique en son genre. Il est principalement destiné aux entrepreneurs du web.

Après une description précise de ce qu’est la sous-traitance, Yann donne un de ses business-models : le « blogging industriel » (voir extrait) et fait ressortir les différents aspects externalisables. Puis il nous livre son retour d’expérience et tire les leçons de ses erreurs, en particulier en ce qui concerne le management des sous-traitants qui ne peut pas être négligé.

Les thèmes principaux

Le cœur du guide est constitué de chapitres très denses sur les thèmes suivants :

  • Que sous-traiter
  • Avantages et inconvénients de la sous-traitance
  • Conseils avant de se lancer
  • Former une équipe de sous-traitants et la gérer

À la lecture de ces chapitres, on est d’abord submergé par la quantité d’information délivrée, mais chaque point est pertinent et permet de prendre conscience des difficultés qui peuvent surgir pendant ce processus. Ils offrent aussi un déroulé qui permet d’éviter ou de gérer les problèmes lorsqu’ils se présentent. C’est à mon avis le principal intérêt de ce guide : il est beaucoup plus réaliste que le chapitre correspondant dans « la semaine de quatre heures » de Tim Ferris, en ce qu’il décrit le processus naissant, avec tous ses aléas, plutôt que la situation idéale où le système est complétement en place et optimisé. (Même si « la semaine de quatre heures » reste un livre de référence, ne serait-ce que pour montrer ce qu’il est possible d’obtenir !)

Des études de cas et une liste de ressources

Des études de cas viennent compléter l’ouvrage : faire sous-traiter à des proches, spécificités du marché pour adultes, exemple de business automatisé… Enfin une liste détaillée de ressources termine l’ouvrage (où trouver des freelances, des assistants virtuels etc…)

En conclusion, ce petit guide de 64 pages est très dense et contient une masse d’information très utiles et rarement réunies sous une forme aussi compacte. Il est à mon avis indispensable à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure de la sous-traitance mais également à ceux qui sont déjà familiers du domaine. Les premiers pourront survoler les points les plus subtils pour commencer rapidement mais avec quelques garde-fous tandis que les seconds pourront vérifier leur process, corriger leurs erreurs éventuelles et développer leur business à un niveau plus élevé.

Lire quelques extraits du livre

Acheter le livre

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

« S’organiser pour réussir » (méthode GTD) de David Allen

Quelques mots sur le livre

Ce livre, publié en 2001, propose une méthode (méthode GTD) destinée à s’organiser au quotidien, tant au niveau professionnel que personnel, afin de parvenir à gérer au mieux, et le plus sereinement possible, l’ensemble de ses priorités. La méthode GTD est, depuis 2005, une marque déposée.

L’auteur, David Allen, apporte des clés applicables par chacun, pour atteindre ses objectifs de travail tout en profitant pleinement de la vie, sans se laisser absorber par une tâche de travail qui peut paraître insurmontable. « S’organiser pour réussir » a été publié dans de nombreux pays, et est devenu une référence en matière d’organisation et d’efficacité.

Quelques mots sur l’auteur

A la fois consultant en gestion et coach à destination des cadres supérieurs, David Allen donne régulièrement des conférences à travers le monde, et participe à des séminaires dans de grandes entreprises internationales. Ses interventions ont pour objectif de viser une efficacité professionnelle sans créer d’état de stress ou de tensions inutiles, le tout en conservant un environnement harmonieux et propice à la productivité.

Dans « S’organiser pour réussir », D. Allen met en avant quatre critères à prendre en compte pour gérer ses priorités : le contexte (environnement, lieu où l’on est, possibilités et limites), le temps disponible, l’énergie (à la fois physique et mentale, que l’on possède au moment de l’action), enfin, la priorité (gestion par importance).

Quelques avis sur le livre

Désormais best-seller et véritable référence, « S’organiser pour réussir » est un outil fortement conseillé pour les «managers débordés, ou pour tout le monde. De bonnes idées à piquer au maître du GTD : car, comme il le rappelle lui-même, l’outil de gestion des tâches n’est efficace que s’il est personnalisé. »

Pour Ken Blanchard, co-auteur du « Manager minute », cet ouvrage est « le livre qu’attendaient depuis des années les cadres à la recherche d’une nouvelle manière de vivre et de travailler. Les stratégies que propose D. Allen pour s’acquitter de sa charge de travail n’ont pas de prix ».

Cependant, certains lecteurs déplorent la « traduction française (qui) n’a pas pu éliminer un gros défaut du livre (…) le vocabulaire employé par l’auteur», qui créé « des phrases tout bonnement incompréhensibles ». Néanmoins, « GTD est tout simplement très efficace ! Si l’on est prêt à faire l’effort d’organiser sa vie (…), alors les résultats ne se font pas attendre ».

Tous les ouvrages de David Allen

Retrouvez tous les livres de David Allen sur le thème de l’organisation personnelle.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

La programmation neuro-linguistique (PNL)

Créée dans les années 70 par Richard Bandler et John Grinder, la programmation neuro-linguistique – ou PNL – est un ensemble de modèles et de techniques, conçu pour améliorer la connaissance de soi et des autres.

Les concepts fondamentaux


Les deux Américains sont partis, tout d’abord, de l’observation de personnes clés et « en réussite » comme des leaders d’opinions, des personnes charismatiques influentes ou des thérapeutes, pour dégager des comportements et des gestes communs, favorisant leur succès. La PNL, ainsi créée permet donc de suivre l’évolution d’un individu, pour corriger ses attitudes inadaptées et les remplacer par des actions plus positives.
Cette quête de l’obtention du meilleur de soi est directement issue des trois idées directrices sur lesquelles repose la programmation neuro-linguistique :
–    La « réalité » n’est en fait qu’une représentation subjective ;
–    Chaque individu dispose des ressources nécessaires pour changer et s’épanouir ;
–    Notre communication avec autrui ou avec nous-mêmes détermine la vie que nous avons actuellement.

Les objectifs de la PNL

À partir de ces différents postulats, la PNL s’applique concrètement par le biais d’outils visant quatre objectifs précis :

  • Mieux se connaître ;
  • Davantage communiquer ;
  • Se fixer des buts professionnels ou personnels ;
  • Observer la réalité sous différents angles car elle est créatrice de nouvelles options.

A noter ici que l’intérêt est porté sur les solutions, contrairement aux analyses traditionnelles, qui ne s’intéressent qu’aux sources des problèmes.
L’engouement mondial rencontré, aujourd’hui, par la programmation neuro-linguistique, s’explique par son rayon d’action extrêmement large. Intéressante à titre privé, au sein d’une famille ou d’un couple, elle est également très sollicitée dans le monde professionnel. En effet, quelle entreprise ne saurait apprécier une meilleure communication entre ses employés  (clarté des échanges, diminution du trac, augmentation de la confiance en soi, etc.) ou une meilleure appréhension et gestion des conflits ?

La PNL est un état d’esprit qui suppose une adhésion totale au concept fondateur qui la définit : la potentialité de chaque individu. Si ce principe de base est accepté, il suffit de suivre les techniques qui s’y réfèrent pour comprendre toute la force de cette méthode.

En savoir plus

Les meilleurs ouvrages pour découvrir et appliquer la PNL.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

5 clés pour rester motivés

5 clés pour rester motivé

Lorsque nous nous lançons dans un nouveau projet, nous sommes généralement plein d’entrain. Mais si nous attaquons cette aventure gonflés à bloc, c’est  souvent pour voir rapidement notre motivation fondre comme neige au soleil ! Quelles sont donc les clés pour rester motivé ?

1 – Soyez préparé à une baisse de motivation

Nos émotions sont, par nature, cycliques. Il est donc utopique de vouloir toujours garder sa motivation à son maximum. Il vaut mieux admettre, avant de vous lancer, qu’elle va connaitre des hauts et des bas. Avoir anticipé cela vous permettra de surmonter les moments de déprime passagers. Vous saurez ainsi qu’il ne s’agit que d’un état transitoire.

2 – Etablissez un plan de bataille

La volonté est une ressource limitée. On ne peut donc pas compter seulement sur elle. C’est pourquoi il est utile de tirer profit de notre motivation initiale pour établir une stratégie. Notre effort devient ainsi beaucoup plus facile à maintenir dans le temps : les actions à accomplir listées, nous avons besoin de moins de réflexion et donc de moins de volonté. Vous pourriez faire votre propre agenda photo, ça vous ferait un support idéal pour consigner vos objectifs.

3 –  Faites preuve de persévérance

La persévérance, c’est notre capacité à maintenir notre action quels que soient nos sentiments. Cela consiste à appliquer le même effort que l’on soit motivé ou non. Car ce n’est pas notre motivation qui produit les résultats, ce sont nos actions. Au final, la persévérance va fournir sa propre source de motivation. Si vous persévérez dans vos efforts quoi qu’il arrive, vous finirez par obtenir des résultats. Et ceux-ci vont entretenir votre motivation.

4 – Pensez de manière positive

Des pensées telles que «je n’y arriverai jamais» ne sont pas constructives. à chaque fois qu’une telle pensée traverse votre esprit, il faut la remplacer par une pensée positive. Comme le dit l’adage, « c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens ». Accordez-vous un délai pour votre projet. Une fois ce délai atteint, vous pourrez faire un bilan. Avant cela, interdisez-vous de douter et concentrez vos forces sur votre objectif.

5 – Sachez vous entourer

Certaines personnes trouveront toujours des raisons pour expliquer que ce que vous faites est voué à l’échec ou trop risqué. Soyez radical avec ces personnes ! Débarrassez-vous d’elles ou expliquez-leur que de tels discours ne vous intéressent pas. Il faut ensuite vous entourer d’influences positives. Livré à vous-même, il est facile de laisser les doutes vous submerger. En vous entourant d’autres entrepreneurs ou de personnes qui ont un objectif similaire au votre, vous allez obtenir un soutien moral positif. De plus, vous vous sentirez redevable vis-à-vis de ces personnes et vous ne voudrez pas les décevoir. Or, l’être humain est ainsi fait qu’il n’existe pas de motivateur plus puissant.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Que faire si votre téléphone portable tombe dans les toilettes

Telephone portable toilettes

Bien sûr, j’écris cet article avec le désir sincère de t’aider, toi mon cher lecteur, au cas où une telle mésaventure t’arrivais. Toute resemblance avec des faits m’étant arrivés personnellement serait purement forfuite. Je n’aurais quand même été stupide au point de faire tomber mon téléphone dans les toilettes ! Et si ça m’était arrivé, je ne viendrais certainement pas m’en vanter sur un blog ou des milliers de personnes peuvent le lire !

Mais si c’était le cas, je serais certainement très content à l’heure actuelle que mon portable fonctionne toujours parce que je lui ai appliqué les bons gestes de premier secours.

Voici donc comment sauver votre téléphone portable de la destruction totale  s’il tombe dans les toilettes (ou s’il prend l’eau de manière générale : ça marche aussi avec un évier ou une piscine :-)). Et non, je ne vais pas vous dire d'aller vous acheter plutôt un téléphone filaire.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Comment trouver l’équilibre entre travail et loisirs

Equilibre entre travail et loisirs

Trouver l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle n’est facile pour personne. Comment avoir une vie professionnelle épanouie tout en ayant suffisemment de temps pour s’occuper de soi, de son entourage et se faire plaisir ? Est-il possible d’atteindre ses objectifs personnels sans pour autant se tuer à la tâche ?

 

Vous êtes-vous déjà dit que vous devriez travailler plus dur ? Que cela serait bénéfique pour votre activité professionnelle ou pour vos études ?
En même temps, vous aimeriez certainement aussi avoir plus de temps libre pour vous amuser et faire ce que vous aimez vraiment.

S’agit-il vraiment d’un problème insoluble ? Est-on réellement condamné à choisir entre devoir et plaisir ? Comment trouver un équilibre entre travail et loisirs ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à faire face à ce dilemne. Loin s’en faut. Ce n’est pas non plus un problème nouveau. Les écrits sur le sujet remontent d’ailleurs au moins jusqu’aux philosophes grecs de l’antiquité. Mais  je pense qu’il est plus que jamais d’actualité.
De nos jours, les nouvelles technologies ont rendu possible le travail à distance. Cela comporte des avantages évidents. Mais ça a aussi contribué à rendre la frontière entre vie privée et professionnelle toujours plus floue. Comment se rendre compte en début de grossesse par exemple, quand on doit réellement s'arrêter.

Puisque nous sommes toujours joignable ou presque, nous pouvons travailler tout le temps. Le problème, c’est que si nous travaillons constamment, nous finissons par nous sentir vidés de notre énergie. Notre motivation s’en ressent et la fatigue ne tarde pas à montrer le bout de son nez. Et cela peut se produire même lorsque nous faisons une activité passionante. Personnellement, mon travail m’intéresse beaucoup, mais cela ne m’empêche pas d’éprouver parfois le besoin de couper et de me consacrer à quelque chose de totalement différent afin de « me vider la tête » (et accessoirement afin d’éviter de rêver de mes clients et des produits que je vend la nuit).

Il est donc important de savoir parfois décompresser. Mais, d’un autre côté, passer la majeure partie de son temps à s’amuser et à faire des activités ludiques signifie souvent ne rien accomplir de particulier. C’est abandonner tout projet personnel, tout désir d’évolution professionnelle sur l’autel du plaisir immédiat. Bien sûr, au début on apprécie d’avoir autant de temps à consacrer à des activités ludiques. Mais après quelques temps, on finit toujours par culpabiliser, par regretter le temps perdu et par ne plus apprécier ses loisirs.

Dans un monde idéal, nous pourrions faire constamment ce qui nous fait plaisir. Cela n’aurait jamais aucune conséquence et nous n’éprouverions jamais ne serait-ce qu’une once de culpabilité. Mais, personnellement, je n’ai pas encore réussi à trouver ce monde parfait (faites moi signe si vous y arrivez).

Comment pouvons-nous trouver un équilibre entre travail et loisirs qui nous permette d’accomplir un maximum de choses sans pour autant subir de perte d’énergie et de motivation ? En même temps, comment pouvons-nous réellement tirer profit le plus possible de notre temps libre pour nous amuser, pour profiter de la vie, sans pour autant nous sentir improductifs et paresseux?

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Vous vous sentez déprimé? 7 façons de reprendre le dessus !

 

Vous vous sentez déprimé? 7 façons de reprendre le dessus ! 

De temps en temps, il nous arrive à tous d’avoir un peu moins le moral, peut-être même de nous sentir un peu déprimé. Peut-être que nous nous sentons submergés, ou nous nous sentons mal parce que nous ne tenons pas nos objectifs. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles nous pouvons nous sentir déprimés, et je ne suis pas qualifé pour toutes les discuter, parler de leurs implications, ou des traitements cliniques possibles. Ce que je peux faire c’est vous parler de quelques solutions qui ont fonctionné pour moi.

Nous sentir un peu déprimé peut interférer avec l’atteinte de nos objectifs. Nous savons que nous devrions faire quelque choses, mais nous ne sommes juste pas motivés pour faire quoi que ce soit. Cela peut durer longtemps si nous n’y remédions pas aussitôt que possible et si nous n’agissons pas. Voici quelques unes des solutions qui fonctionnent le mieux pour moi :

 

1. Faites une liste. Parfois nous sommes déprimés simplement parce que nous sommes submergés avec toutes les choses que nous avons à faire mais que nous n’avons pas encore été capables d’accomplir. Peut-être que vous suivez le système GTD (Getting Things Done) , mais il arrive à tous les participants du sytème GTD de laisser le système s’enrayer, et parfois vous n’avez juste pas l’énergie de vous y remettre. Donc toutes les «choses» qui sont dans notre tête peuvent nous submerger. Commencez simplement par prendre une feuille de papier et un crayon, et par faire la liste des choses les plus urgentes que vous ayiez à faire. Parfois c’est quelque chose lié à votre travail, parfois ce sont des choses dans la maison qui nous dérangent, parfois cela concerne les objectifs que l’on souhaite accomplir, ou une combinaison de tout cela … Le simple fait de faire une telle liste peut être un grand soulagement – vous reprenez contrôle sur les choses. vous pouvez voir, juste en face de vous, ce que vous avez à faire, et rien que ça peut suffire à vous redonner le moral.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Et si je devenais l’artisan de mon propre succès ?

 

 

Note: “ Et si je devenais l’artisan de mon propre succès ? “ est un article invité qui a été écrit par Lisa Tremblay.

Qui n’a pas pensé une fois au cours de sa vie professionnelle : «  je lâche tout et je lance ma compagnie! » ? Bien peu je suis sûre, mais combien réellement se sont lancés dans l’aventure?

 

Comment démarrer son entreprise ?

Etre un entrepreneur à succès n’est pas donné à tout le monde. Certains sont des créatifs hors paire, d’autres sont des gestionnaires ou des exécutants, mais un entrepreneur doit pouvoir être un peu tout à la fois.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Comment avoir la pêche et le sourire toute la journée ?

 

 

 

 

Note : Cet article a été écrit par Olivier Leroux du blog éponyme. Olivier L. est coach, formateur et conférencier et va nous expliquer comment il fait pour se motiver et garder le sourire pendant toute la journée.

Cet article est un complément à l’article comment lutter contre la fatigue au travail.
Le but est qu’en plus d’être en forme, vous soyez positif, heureux et prêt à donner le meilleur de vous même dès les 1ères minutes de la journée jusqu’au moment où vous allez vous coucher.

 

1. Ayez un style de vie sain

La 1ère chose à faire pour se lever du bon pied est se coucher tôt.
Pour être en forme et de bonne humeur vous devez dormir suffisamment.
Retenez que dormir 7h par nuit est un minimum, 8h est pas mal et 9h serait l’idéal.

Pour bien dormir ne mangez pas trop lourd le soir car la digestion risque de rendre votre sommeil moins qualitatif.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Comment lutter contre la fatigue au travail

Fatigué au travail ?

 

 

 

Ne vous est-il jamais arrivé d’être si fatigué au bureau que vous avez l’impression d’être incapable d’accomplir quoi que ce soit ? Vous êtes-vous  déjà demandé comment vous alliez faire pour survivre à votre journée de travail ?

Nous avons tous des jours où nous ne nous sentons pas d’attaque. Cela peut être parce que nous nous sommes couché tard la nuit précédente, parce que nous n’avons pas réussi à nous endormir, ou même parfois sans raison particulière.

 

Idéalement, la meilleure option, lorsque ce cas se présente, serait de dormir une heure de plus, voire de prendre une journée de repos si c’est possible. Vous pourriez ainsi profiter de cette journée pour vous reposer, recharger vos batteries et vous aérer l’esprit. Le lendemain, vous en seriez d’autant plus motivé et productif. Seulement voilà, la plupart du temps c’est impossible. Il y a des jours où vous ne pouvez pas retourner vous coucher. Vous devez travailler, rester éveillé et essayer d’être productif tout en évitant les erreurs.

Voici quelques astuces pour lutter contre la fatigue au travail:

 

1. Sachez ce que vous voulez accomplir

Avoir en tête un objectif clair quant à ce que vous voulez accomplir dans votre journée est toujours une bonne idée. Mais quand vous êtes fatigué, c’est encore plus vrai. Si vous travaillez sur un grand projet, par exemple, demandez-vous quelle sous-partie vous désirez terminer aujourd’hui. Ou déterminez quelle personne vous souhaitez contacter.

Pourquoi est-ce important ? Parce qu’il est facile de se perdre dans des tâches annexes si vous n’avez pas exactement en tête ce que vous voulez accomplir.

Vous vous rappelez que vous vouliez regarder quelque chose rapidement sur internet, ou parler de quelque chose à votre collègue à Jules. Une fois sur internet, vous en profitez pour vérifier vos comptes en ligne et pour lire vos emails personnels. De fil en aiguille, la pause repas arrive, vous n’avez presque pas avancé dans votre travail et vous vous demandez ce que vous avez bien pu faire pendant tout ce temps.

Nous avons tous déjà connu cela. Au final, ce sont des heures entières qui nous filent entre les doigts et cela ne nous aide pas à surmonter votre fatigue. Au contraire, à cette fatigue vient maintenant le stress de devoir compenser le temps perdu durant les dernières heures.

Lire la suite

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.