Au-delà des apparences grâce à la morphopsychologie

Quand le visage révèle la psychologie

Les origines de la morphopsychologie, décelées dans les premières analyses de Johann Kaspar Lavater en physiognomonie, restent relativement floues : cependant, on attribue sa réelle mise au point à Louis Corman, psychiatre ayant fait part – dès 1937 – de ses théories liant les formes du visage à la psychologie de l’être. D’une manière générale, cette science décrypte les traits de la face des individus pour mieux déterminer le fonctionnement de leur cerveau. Utilisée à des fins de développement personnel, la méthode s’adapte autant au plan privé qu’à la mise en place de projets professionnels. A noter que deux préceptes fondamentaux régissent cette théorie du XXe siècle : si, dans un premier temps, elle se veut respectueuse de la dynamique du vivant, elle désire – en effet – ne pas s’imposer comme un diagnostic définitif tandis que, dans un second temps, elle insiste sur l’autonomie du sujet. En conséquence, lui seul peut gérer le portrait émanant de ses traits physiques, et il n’a, finalement, aucun ordre à recevoir de la présentation s’offrant à lui.

Le fonctionnement de la morphopsychologie en bref

Concrètement, la morphopsychologie se base sur la division du visage en 3 étages. Tandis que le front et les yeux sont caractéristiques de notre compréhension rationnelle du monde, les pommettes et le nez dénotent notre aspect intuitif. Enfin, la partie inférieure de la tête, composée de la bouche et de la mâchoire, est pertinente pour mieux comprendre notre appréhension pratique des éléments. Finalement, en analysant l’équilibre entre ces différentes parties, par l’observation de leurs traits propres et de leurs particularités, on parvient à mieux identifier le potentiel de chacun, en vue de l’aider à s’épanouir au quotidien. D’autre part, pratiquer la morphopsychologie facilite et encourage une meilleure compréhension de nos interlocuteurs : il devient plus aisé de communiquer avec eux, rendant ainsi les échanges naturels et intuitifs.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Une réflexion au sujet de « Au-delà des apparences grâce à la morphopsychologie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>