« L’éloge de la faiblesse » d’Alexandre Jollien

Quelques mots sur le livre

Ce premier livre, écrit en 1999, a pour fil conducteur la joie, rencontrée au cœur des épreuves, mais aussi au hasard de l’existence. Construit sur la base d’une conversation imaginaire avec Socrate, Alexandre Jollien nous y dévoile les grandes étapes de sa vie, et s’interroge sur la notion de « normalité ». Il nous fait ainsi découvrir que « l’on ne naît pas homme », mais qu’ « on le devient, et que cette aventure n’est pas sans joie ». « L’éloge de la faiblesse » a obtenu le Prix Mottart et le Prix Montyon de l’Académie Française. Il a également été traduit en plusieurs langues, et a été adapté au théâtre par Charles Tordjman.

Quelques mots sur l’auteur

Alexandre Jollien naît en 1975 à Sierre (Suisse) avec un handicap moteur cérébral. Enfant, puis adulte, – de l’âge de 3 à 20 ans -,  il vit dans une institution spécialisée accueillant des personnes handicapées, où il découvre l’amitié. Entouré et soutenu par ses parents et son frère, qu’il retrouve chaque week-end, Alexandre Jollien doit se battre au quotidien pour parvenir à suivre une scolarité « normale ». Il se passionne rapidement pour la philosophie après avoir découvert Platon dans une librairie. Il décroche une licence de lettres en 2004 à l’Université de Fribourg, et étudie le grec ancien à Dublin en 2011-2002. Il publie son premier livre, « L’éloge de la faiblesse » en 1999, qui sera suivi par « Le métier d’homme » (2002), « La construction de soi » (2006), « La philosophie de la joie » (2008) et «Le philosophe nu » (2010 ).Il rédige également des chroniques régulières pour des magazines, Psychologies Magazine, La Vie, ou encore L’Humanité.  Aujourd’hui marié et père de deux enfants, Alexandre Jollien vit avec son handicap, et est un écrivain et philosophe passionné.

Quelques avis sur le livre

Parmi les différents avis sur ce livre, on peut notamment mettre en avant l’invitation à « méditer sur les fragilités de la condition humaine et les bonheurs du partage et de l’amitié ». On soulignera aussi que « petit par l’aspect », ce livre est « grand par la résonance qu’il suscite, et vous convainc de votre faiblesse qui devient votre force ».Enfin, « un livre humble qui traite de la différence vue par quelqu’un de « différent ». Plein de sagesse et bien sûr de philosophie ».

Tous les ouvrages d’Alexandre Jollien

Retrouvez tous les livres d’Alexandre Jollien.

Ça vous a plu ? abonnez vous à notre newsletter gratuite
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>